Nouvelle caméra

27 avril 2017 10:30; Act: 27.04.2017 16:56 Print

Amazon veut s'immiscer dans votre chambre

Le géant américain de la distribution en ligne élargit sa gamme d'enceintes intelligentes pour la maison, avec un nouveau modèle intégrant un appareil photo.

storybild

La caméra Echo Look d'Amazon peut donner des conseils vestimentaires. (photo: Twitter)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Ces enceintes avaient déjà un microphone permettant à l'assistant virtuel intégré Alexa d'entendre les commandes vocales de l'utilisateur. Positionnées comme un centre de contrôle pour les objets connectés de la maison, elles ont rencontré un certain succès auprès des consommateurs américains, au point que plusieurs autres groupes technologiques comme Google ou Baidu ont depuis sorti des appareils concurrents.

Le nouvel appareil, baptisé Echo Look, est disponible pour l'instant uniquement par invitation, pour un prix annoncé d'environ 200 dollars hors taxes aux États-Unis, selon le site Internet d'Amazon.

Il reprend l'essentiel des fonctionnalités des appareils précédents de la gamme, mais Amazon le positionne surtout pour le marché des «fashionistas»: la présentation explique que la caméra à commande vocale permet de se voir sous tous les angles, de prendre des photos et des vidéos pouvant être stockées ou partagées en ligne, mais aussi de recevoir des conseils de l'assistant à intelligence artificielle sur quelle tenue vous va le mieux.

«Témoin» d'un meurtre

«Amazon Echo Look a l'air amusant... jusqu'à ce qu'il soit piraté et laisse fuiter vos photos dénudées», a commenté mercredi, Paul Armstrong, de la société de conseil Here/Forth, dans une tribune dans Forbes. L'ajout de la caméra est en effet de nature à alimenter les inquiétudes sur la protection de la vie privée déjà exprimées au sujet de ce type d'appareils, toujours allumés et qui «écoutent» donc déjà en permanence leurs utilisateurs et récoltent énormément d'informations personnelles à leur sujet.

Il y a quelques mois, dans une affaire de meurtre dans l'Arkansas, les autorités avaient déjà réclamé, et obtenu, l'accès aux enregistrements de l'Amazon Echo du principal suspect, qu'ils avaient saisi sur les lieux du crime et qui pouvait selon eux avoir été «témoin» du meurtre.

(L'essentiel/afp)