Coordonnées GPS

10 juillet 2018 12:16; Act: 10.07.2018 14:31 Print

Une app de fitness en dit trop sur les soldats

L'app Polar, qui sert pour le suivi des activités physiques, permettait de révéler des données sensibles sur des soldats et membres des services de renseignements de 69 pays.

storybild

Les activités sportives ont pu être géolocalisées sur une base militaire en Afrique.

Sur ce sujet

L'application Polar a désactivé ses fonctions de localisation. Cette décision survient après un autre cas similaire impliquant l'application Strava pour laquelle le Pentagone avait revu les règles d'utilisation en janvier, car elle permettait de révéler les mouvements de militaires sur les bases américaines dans le monde. Des chercheurs en sécurité aux Pays-Bas ont indiqué dimanche qu'ils avaient pu consulter des données sur 6 000 personnes d'une douzaine de nationalités différentes, y compris des soldats et de membres du FBI et de la NSA.

«Avec seulement quelques clics, on peut trouver un officier supérieur faire son jogging dans une base connue pour abriter des armes nucléaires», a affirmé Foeke Postma, dans un blog faisant suite à une enquête publiée sur le site d'informations néerlandais De Correspondent. «On peut trouver des militaires de pays occidentaux en Afghanistan grâce à l'application Polar. Croiser le nom et la photo du profil avec ceux utilisés sur les réseaux sociaux a permis de confirmer l'identité de soldats ou d'officiers», ajoute-t-il.

Pas de violation des données personnelles

Des informations sensibles comme les adresses personnelles d'utilisateurs embarqués sur des sous-marins, d'Américains se trouvant dans la zone verte à Bagdad ou encore de soldats russes en Crimée ont également été ainsi révélées, indiquent les chercheurs. Polar a indiqué dans un communiqué qu'il supprimait la fonction de l'application permettant à ses utilisateurs d'échanger des données, indiquant toutefois que celles-ci n'étaient dans le domaine public uniquement car les utilisateurs avaient choisi de les partager.

«Il est important de comprendre que Polar n'a fourni aucune donnée sans l'autorisation de ses utilisateurs et qu'il n'y a eu aucune violation des données personnelles», indique la société finlandaise. Selon De Correspondent, seulement 2% des utilisateurs de Polar ont choisi de partager leurs données mais cela suffit pour obtenir des informations sensibles. «Nous avons trouvé les noms et adresses de personnes sur les bases de Guantanamo à Cuba, d'Erbil en Irak, de Gao au Mali et d'autres en Afghanistan, en Arabie saoudite, au Qatar, au Tchad et en Corée du sud», indique l'enquête.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 10.07.2018 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes surveillés en permanence, souvent sans le savoir ...

Les derniers commentaires

  • torolkozo le 10.07.2018 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes surveillés en permanence, souvent sans le savoir ...