Présidentielle américaine

10 octobre 2017 10:31; Act: 10.10.2017 10:37 Print

Google a trouvé des publicités liées à la Russie

Sur Youtube, Google, Gmail et DoubleClick, le géant du web a repéré des contenus sponsorisés payés par des intérêts russes pendant la campagne américaine.

storybild

Google aurait trouvé des publicités financées par des intérêts russes. (photo: Keystone)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Comme Facebook et Twitter, Google a également trouvé sur son réseau des contenus financés par des intérêts russes, indique le Washington Post lundi. Les autorités américaines enquêtent sur une possible ingérence de Moscou dans l'élection américaine de 2016. Le groupe américain «a découvert que des dizaines de milliers de dollars avaient été dépensés pour des contenus sponsorisés ('ads') par des intérêts russes dans le but de faire de la désinformation, notamment sur YouTube», ainsi que sur Google, Gmail et sa régie publicitaire DoubleClick, écrit le quotidien, citant des sources anonymes.

Un porte-parole de Google s'est contenté d'indiquer que le groupe «avait une série de règles très strictes en matière de contenus sponsorisés, notamment des limites sur le ciblage de contenus politiques sponsorisés et l'interdiction de cibler des contenus selon la race et la religion». «Nous approfondissons nos investigations sur des tentatives de détournement de nos systèmes, et travaillons avec des chercheurs et d'autres entreprises, et apporterons de notre aide aux enquêtes en cours», a poursuivi Google.

Moyennant finance, certains contenus sur les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche peuvent être ciblés vers certains utilisateurs, selon leur profil, leur lieu géographique ou leurs historiques de recherche par exemple. Il peut s'agir de publicités classiques mais aussi de publications ou de pages sponsorisées. Alors que Facebook et Twitter ont déjà indiqué avoir découvert des contenus financés par des intérêts russes, Google reste très discret sur le sujet, même si le groupe a lui aussi été invité par le Congrès à témoigner en audition publique le 1er novembre. Facebook avait indiqué la semaine dernière travailler avec Twitter et Google sur ces sujets.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Howaito le 10.10.2017 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez avec ces histoires complotistes, l'influence des Russes sur les élections US sont négligeables. Par contre personne ne dénonce les prises de position de Clinton/Obama sur le Brexit et les élections françaises (et partout dans le monde)

  • GagaGuiGui le 11.10.2017 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est assez extraordinaire, d'un côté on accuse de sales complotistes tout ceux qui osent se lever contre les systèmes politiques et économiques occidentaux (par exemple que la CIA a fomenté l'attentat du 11 septembre) et de l'autre côté depuis l'élection de Trump on parle sans cesse de complots fomentés par la Russie...Donc si le système occidentale admet qu'il existe des complots en son sein, on peut admettre que suspecter qu'il existe d'autres complots sans lien avec la Russie existe aussi non ? Si oui, ayez au moins la décence de l'admettre...

  • poutine le 10.10.2017 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    et ça étonne encore quelqu'un?

Les derniers commentaires

  • GagaGuiGui le 11.10.2017 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est assez extraordinaire, d'un côté on accuse de sales complotistes tout ceux qui osent se lever contre les systèmes politiques et économiques occidentaux (par exemple que la CIA a fomenté l'attentat du 11 septembre) et de l'autre côté depuis l'élection de Trump on parle sans cesse de complots fomentés par la Russie...Donc si le système occidentale admet qu'il existe des complots en son sein, on peut admettre que suspecter qu'il existe d'autres complots sans lien avec la Russie existe aussi non ? Si oui, ayez au moins la décence de l'admettre...

  • Howaito le 10.10.2017 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez avec ces histoires complotistes, l'influence des Russes sur les élections US sont négligeables. Par contre personne ne dénonce les prises de position de Clinton/Obama sur le Brexit et les élections françaises (et partout dans le monde)

  • poutine le 10.10.2017 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    et ça étonne encore quelqu'un?

  • Bla et bla le 10.10.2017 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    C'est drôle et ça parait limité et grossier à force, aux Etats-Unis dès qu'on veut bannir quelque-chose ou quelqu'un, on l'associe à la Russie.

    • alex le 10.10.2017 12:46 Report dénoncer ce commentaire

      Les Russes ont une belle expérience en Europe ou ils dépensent beaucoup moins pars-ce-qu ils trouvent facilement des idiots utiles...

    • Plus c'est gros plus ça passe le 10.10.2017 13:02 Report dénoncer ce commentaire

      C'est clair, Google devrait d'abord regarder la poutre dans son œil avant de critiquer la paille du voisin. Car niveau protection et respect de la vie privée, influence des choix et autre il y a du travail....