Bug informatique

12 janvier 2018 12:20; Act: 12.01.2018 12:23 Print

Les puces AMD exposées à la faille Spectre

Les microprocesseurs produits par le groupe américain sont vulnérables aux deux variantes de la faille de sécurité Meltdown et Spectre, a reconnu l'entreprise.

storybild

De nombreux ordinateurs pourraient être concernés.

Sur ce sujet

Le groupe américain Advanced Micro Devices (AMD) a déclaré jeudi que ses microprocesseurs étaient vulnérables aux deux variantes de la faille de sécurité Meltdown et Spectre. Elles ont été dévoilées la semaine dernière par des chercheurs en sécurité. Elles pourraient permettre à des pirates informatiques d'avoir accès à des informations sensibles sur presque tous les appareils informatiques modernes allant des ordinateurs portables et de bureau aux smartphones, en passant par les tablettes, les téléphones et les serveurs sur Internet.

Le 3 janvier, AMD a reconnu être exposé à la faille Spectre, mais a estimé qu'il y avait «près de zéro risque» que ses puces soient affectées par la variante Meltdown, qui touchait les puces d'Intel. Dans un communiqué publié jeudi, AMD a déclaré toutefois que la seconde variante de Spectre «était applicable aux processeurs AMD». Le groupe va proposer des correctifs pour ses produits Ryzen et EPYC dès cette semaine et dans les semaines à venir pour ses processeurs plus anciens.

L'action AMD, qui a perdu quelque 4% après cette annonce, a néanmoins terminé sur un gain de 1,5%, à 12,14 dollars. Le titre a gagné près de 20% depuis l'annonce de ces failles le 3 janvier, les investisseurs spéculant qu'AMD pourrait gagner des parts de marché sur Intel qui est plus exposé. «Si nous pensons que l'architecture des processeurs AMD rend difficile d'y exploiter la variante 2, nous continuons à travailler en étroite collaboration avec l'industrie sur cette menace», a déclaré le groupe sur le blog.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Amédé le 12.01.2018 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    On le savait, ils voulaient juste le dire en décallé pour perdre moins en bourse qu'Intel. Pari gagné. Mais niveau confiance, bonjour...

  • Guiguidelux le 12.01.2018 20:54 Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de lire l’article écrit par les chercheurs... pour le savoir il y a aussi les puces arm qui sont dans les iPad par exemple...franchement

  • DieselClaVie le 12.01.2018 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Que 2 fondeurs aient la même faille à une variante près démontre clairement qu'ils se valent....

Les derniers commentaires

  • Guiguidelux le 12.01.2018 20:54 Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de lire l’article écrit par les chercheurs... pour le savoir il y a aussi les puces arm qui sont dans les iPad par exemple...franchement

  • Feuille de chou le 12.01.2018 17:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pour corriger ce qui est dit ici, AMD parle de possibilité mais risque très réduit sur Spectre, et affirme que Meltdown ne les concerne pas. https://

  • DieselClaVie le 12.01.2018 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Que 2 fondeurs aient la même faille à une variante près démontre clairement qu'ils se valent....

    • Maniac le 13.01.2018 13:16 Report dénoncer ce commentaire

      C'est le concept du Prefetch qui est mis en cause. C'est une faille qui touche tous les cpu qui utilisent cette technologie peut importe qui la mis en place. Un peut comme si on trouve un soucis dans l'ajout de gaz des Sodas, toutes les marques produisants des boissons gazeuses serait impactées.

  • Amédé le 12.01.2018 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    On le savait, ils voulaient juste le dire en décallé pour perdre moins en bourse qu'Intel. Pari gagné. Mais niveau confiance, bonjour...