Initiative sur Internet

15 décembre 2016 22:30; Act: 16.12.2016 12:08 Print

Facebook à l'assaut des fausses informations

Le réseau social va lutter contre les fausses informations, un sujet phare avec la présidentielle américaine, et va offrir la possibilité aux utilisateurs de les lui signaler.

storybild

Des fausses informations ont été relayées pendant la dernière campagne électorale américaine. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Facebook teste actuellement sur un nombre limité de personnes une nouvelle commande qui permet aux internautes de caractériser un message comme étant une fausse information. Il faut cliquer dans la partie située en haut et à droite du message, qui permettait déjà de marquer un contenu comme «ennuyeux» ou «indésirable», a indiqué dans un message posté sur sa page Facebook Adam Mosseri, vice-président de News Feed, le département du réseau social qui gère les fils d'actualité. En cas de signalement, Facebook s'appuiera également sur «d'autres signaux», dont il ne précise pas la nature, pour soumettre, le cas échéant, l'article ou le message à des sites reconnus pour leur travail de vérification de l'information.

Il choisira dans la liste établie par l'institut indépendant Poynter un ou plusieurs des 43 sites répertoriés, dont aucun Français. Si la vérification révèle que l'article contient des informations erronées, il sera alors assorti d'un triangle contenant un point d'exclamation, souvent utilisé en signalisation routière pour indiquer un danger, et de la mention «contesté par des vérificateurs indépendants». Adam Mosseri précise qu'il sera toujours possible de partager ces articles, mais la mention apparaîtra à chaque fois. Il ne sera, en revanche, plus possible pour son auteur ou son éditeur d'en faire la promotion sur Facebook, notamment par de la publicité.

Des fausses informations pendant la présidentielle

Facebook avait déjà annoncé, mi-novembre, qu'il n'autoriserait plus les sites ou les applications diffusant des informations trompeuses ou fausses à faire de la publicité, mais n'avait pas précisé selon quels critères d'évaluation. Mi-novembre également, le géant d'Internet Google avait décidé d'adopter la même politique vis-à-vis de ces sites. «Cette mise à jour n'est qu'une étape et il y en aura d'autres», a commenté le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg.

Après l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, une polémique est née autour du rôle supposé des fausses informations, souvent diffusées à dessein, dans l'issue du scrutin. «Le pape François surprend tout le monde, apporte son soutien à Donald Trump pour la présidence», est sans doute le titre le plus emblématique de ces articles accrocheurs, conçus par des sites cherchant à générer du trafic et, ce faisant, à s'enrichir. Un autre article, qui a aussi fait le tour d'Internet, était titré «l'agent du FBI derrière la fuite des e-mails d'Hillary retrouvé mort, victime d'un meurtre maquillé en suicide».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rigoberta Menchu le 16.12.2016 18:26 Report dénoncer ce commentaire

    «contesté par des vérificateurs indépendants» tout est dit!

  • Insimule.com le 20.12.2016 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai envie de dire enfin, plus que les fausses informations, c'est les partages en masse de ces infos qui font mal, certains partagent sans lire le contenu. Alors il vérifie encore moins l'exactitude de l'information

  • RamBo le 17.12.2016 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    Cette nouvelle me rassure énormément, biensur :-)

Les derniers commentaires

  • Insimule.com le 20.12.2016 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai envie de dire enfin, plus que les fausses informations, c'est les partages en masse de ces infos qui font mal, certains partagent sans lire le contenu. Alors il vérifie encore moins l'exactitude de l'information

  • RamBo le 17.12.2016 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    Cette nouvelle me rassure énormément, biensur :-)

  • Rigoberta Menchu le 16.12.2016 18:26 Report dénoncer ce commentaire

    «contesté par des vérificateurs indépendants» tout est dit!

    • Mike le 16.12.2016 20:36 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement! Qu'est-ce qui garantit au petit utilisateur final qu'à travers ce contrôle il n'est pas lui-même manipulé par le système?