Transport

09 mai 2018 11:12; Act: 09.05.2018 11:42 Print

Uber donne un aperçu de ses futurs taxis volants

L'entreprise américaine a indiqué mardi que ses futurs taxis volants seront des engins électriques, mi-drones mi-hélicoptères, aux lignes futuristes.

Sur ce sujet

Des engins électriques mi-drones mi-hélicoptères aux lignes futuristes: Uber a laissé entrevoir mardi à quoi pourraient ressembler ses futurs taxis volants. «Ce sont des prototypes qui n'existent pas encore», tient à préciser auprès de l'AFP, Eric Allison, directeur des programmes d'aviation de Uber Elevate, la division de taxis volants du géant des voitures avec chauffeur. La société voit dans ces engins l'une des solutions possibles pour désengorger les mégapoles comme Los Angeles, l'une des villes pionnières d'Uber Air, connue pour ses embouteillages dantesques.

Tout comme les gratte-ciel ont allégé la congestion résidentielle et commerciale à terre, Uber Air veut «emmener le transport urbain dans les airs», souligne auprès de l'AFP Nikhil Goel, directeur des produits d'aviation d'Uber Elevate, lors d'une conférence organisée sur deux jours à Los Angeles. «Notre but est d'améliorer radicalement la mobilité (urbaine) dans le monde», insiste-t-il. Uber avait annoncé l'an dernier viser 2020 pour le début des vols de démonstration à Los Angeles et 2023 pour le lancement des vols commerciaux accessibles par son application, tout comme les voitures avec chauffeur.

Jusqu'à 96 km sur un seul trajet

Dans un premier temps, les vols auront un pilote, même s'ils pourraient devenir automatisés à l'avenir. «Avec les progrès de l'innovation et de l'automatisation, nous pensons qu'il est possible de faire baisser les coûts pour les rendre équivalents au fait de posséder une voiture individuelle», ajoute M. Allison. «Les avions seront entièrement électriques (...), volant entre 240 et 320 km/h» et pouvant faire jusqu'à 96 km sur un seul trajet, selon M. Goel. L'objectif est d'obtenir des avions drones de deux à quatre places décollant et atterrissant verticalement, mais moins chers et moins bruyants.

Au Skirball Center de Los Angeles, où était organisée cette conférence qui dure jusqu'à mercredi, Uber a montré des films et des maquettes de ses futurs avions électriques aux lignes futuristes dignes de «Blade Runner», comme celui conçu par le constructeur brésilien Embraer, celui du slovène Pipistrel ou le «Butterfly» (papillon) de Karem Aircraft. Pour le directeur opérationnel des produits, Jeff Holden, les obstacles seront davantage dus à la réglementation et à l'organisation de l'espace aérien qu'à des raisons scientifiques: «La technologie existe déjà aujourd'hui», affirme-t-il. Le patron de Tesla, Elon Musk, l'autre géant des transports de la Silicon Valley, a lui choisi la méthode opposée pour contourner les embouteillages de Los Angeles: il travaille à un système de navettes souterraines.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Michael le 09.05.2018 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a un pilote. ce n'est donc pas un drone. Ni un "mi-drone" tant qu'on ne conscidera pas qu'un pilote peut être à moitié mort.

  • Sagga le 09.05.2018 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    oooo les taxis vont encore râler...

  • taxi le 09.05.2018 18:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas mal je l’es vois déjà au findel

Les derniers commentaires

  • taxi le 09.05.2018 18:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas mal je l’es vois déjà au findel

  • schlebe/lux le 09.05.2018 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de décibels ? Quelle énergie pour déplacer une ou 2 personnes ? De plus, il ne fera que déplacer les bouchons au centre de transit ! Ce gadget est juste bon pour le prochain James Bond.

  • Sagga le 09.05.2018 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    oooo les taxis vont encore râler...

  • Michael le 09.05.2018 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a un pilote. ce n'est donc pas un drone. Ni un "mi-drone" tant qu'on ne conscidera pas qu'un pilote peut être à moitié mort.

    • Pragmatique le 09.05.2018 13:11 Report dénoncer ce commentaire

      Faux! Vous confondez juste pilotage, autopilotage et télépilotage! Cela ne change en rien la nature de l'objet utilisé, donc il garde son nom! Les avions volent, décollent et atterrissent tout seul sur les aéroports adaptés a cette technologie depuis qq années, et cela s'appelle toujours un avion! Les rames de métro dans les villes, avec ou sans pilote s'appellent toujours "métro"... Donc un drone, qu'il soit de poche, énorme, militaire, civil avec ou sans pilote à bord s'appellera toujours un drone! ;-)