Cyberattaque d'envergure

01 mars 2018 15:57; Act: 01.03.2018 16:31 Print

Des ministères allemands infiltrés par des hackers

L'attaque informatique contre des ministères allemands rendue publique, mercredi, est toujours «en cours», a indiqué jeudi le comité parlementaire sur les questions de sécurité.

storybild

Les systèmes des ministères de la Défense et des Affaires étrangères auraient été piratés sur une longue période, au moins un an. (photo: AFP)

Sur ce sujet

«Il s'agit d'une véritable cyberattaque qui vise une partie du gouvernement (allemand). C'est une procédure qui est toujours en cours, une attaque qui est toujours en cours», a indiqué le député conservateur Armin Schuster, membre de ce comité, lors d'une brève conférence de presse. Aucun détail supplémentaire ne sera donné afin de ne pas révéler d'informations aux hackers, a-t-il ajouté. «Nous ne pouvons pas aujourd'hui évaluer de façon complète l'étendue des dégâts, cela serait prématuré», a ajouté M. Schuster, membre du parti chrétien-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel.

Cette cyberattaque est «sous contrôle», a pour sa part déclaré le secrétaire d'État aux affaires intérieures, Ole Schröder. «Nous sommes parvenus (...) à isoler et à mettre sous contrôle cette attaque», a-t-il précisé au groupe de journaux régionaux RND. L'affaire avait été révélée mercredi par l'agence de presse allemande DPA. Selon l'agence, qui citait des sources anonymes, le groupe russe «APT28» - également connu sous les noms de «Fancy Bears» ou «Tsar Team» -, a piraté les systèmes des ministères de la Défense et des Affaires étrangères sur une longue période, au moins un an, et s'est procuré plusieurs données.

Espionnage et sabotage

Les services de renseignements allemands avaient constaté l'attaque en décembre dernier. Selon le député Vert, Constantin von Notz, membre du comité sur les questions de sécurité, les parlementaires ont pris connaissance de cette attaque via la dépêche de DPA, ce qu'il juge «totalement inacceptable». Les renseignements allemands, qui redoutaient des cyberattaques l'an passé susceptibles de perturber les législatives du 24 septembre, ont accusé à plusieurs reprises les services secrets russes de mener des campagnes internationales de cyberattaques à des fins d'espionnage et de sabotage, notamment en 2015 contre le Bundestag, la Chambre des députés.

Plusieurs campagnes électorales ont été affectées par des piratages informatiques attribués au groupe «Fancy Bears», comme aux États-Unis en novembre 2016, contre le Parti démocrate d'Hillary Clinton, ou en France, où des milliers de documents internes de l'équipe du futur président Emmanuel Macron avaient été diffusés sur Internet, juste avant le deuxième tour de la présidentielle, l'an dernier.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • L européen le 01.03.2018 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peut-être arriveront t-il à annuler l'interdiction des diesel en ville

  • UFO le 01.03.2018 19:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une des armes les plus efficaces des services est le . Lire: les hackers int du buffalo dung depuis la 2ieme minute de leurs tentative.

  • oups le 02.03.2018 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Que les allemands demandent à Thales de les protéger des cyberattaques. Un groupe très performants.

Les derniers commentaires

  • Masha 58 le 03.03.2018 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'était pas Poutine par hasard?

  • oups le 02.03.2018 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Que les allemands demandent à Thales de les protéger des cyberattaques. Un groupe très performants.

  • L européen le 01.03.2018 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peut-être arriveront t-il à annuler l'interdiction des diesel en ville

  • UFO le 01.03.2018 19:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une des armes les plus efficaces des services est le . Lire: les hackers int du buffalo dung depuis la 2ieme minute de leurs tentative.

  • Tony le 01.03.2018 17:58 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo aux hackers!!

    • Filax le 02.03.2018 10:22 Report dénoncer ce commentaire

      Je confirme.