En Chine

03 août 2018 18:45; Act: 03.08.2018 18:53 Print

Starbucks et Alibaba alliés pour livrer des cafés

En Chine, les cafés de Starbucks pourront bientôt être commandés et livrés chez soi ou à son bureau avec l'aide du colosse du commerce électronique Alibaba.

storybild

Kevin Johnson, le PDG de Starbucks, qui tire déjà 15% de son chiffre d'affaire de la région Asie-Pacifique avec notamment de nombreux points de vente au Japon. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Dès septembre, les consommateurs chinois pourront commander leur boisson Starbucks d'un clic sur l'application Ele.me, l'unité de livraison de repas d'Alibaba, qui se chargera de l'acheminement du breuvage jusqu'au destinataire, par un coursier en scooter électrique. «Nous sommes persuadés que ce partenariat élèvera la culture du café en Chine», et constituera «un carburant puissant» pour faire décoller la stratégie numérique du groupe, encore tâtonnante, s'est enthousiasmé le PDG de Starbucks Kevin Johnson, lors d'une conférence de presse à Shanghai.

Le service sera proposé le mois prochain à partir de 150 établissements de la marque à la sirène à Pékin et Shanghai, avant d'être étendu à 2 000 cafés dans une trentaine de villes d'ici la fin de l'année. Starbucks compte quelque 3 400 cafés en Chine, à travers 140 villes, et entend doubler son nombre de magasins d'ici à 2022. L'entreprise assure ouvrir un nouvel établissement toutes les quinze heures dans le pays.

«Tripler le chiffre d'affaire»

Mais les enseignes à la sirène verte, omniprésentes dans les avenues et centres commerciaux des métropoles chinoises, affrontent une concurrence virulente et soudaine, avec l'émergence rapide d'un rival local, Luckin. Luckin Coffee, qui a débuté ses activités l'an dernier seulement, a connu un succès fulgurant, ouvrant plus de 600 cafés en l'espace de quelques mois, proposant des livraisons de cafés à des prix bien meilleur marché tout en offrant de généreux rabais. Il avait fallu plus d'une décennie à Starbucks pour compter autant de magasins en Chine...

Luckin a annoncé cette semaine son ambition de compter plus de 2 000 antennes d'ici la fin de l'année, et le jeune groupe affiche sa volonté de bousculer ce qu'il qualifie de «monopole» de Starbucks, en entamant ses parts de marché. À l'heure où la consommation de café en Chine explose, après avoir longtemps été confidentielle, Starbucks mise sur la robuste consommation du géant asiatique, quand sa fréquentation aux États-Unis (où il compte 12 000 établissements) tend à s'essouffler.

L'américain avait indiqué en mai vouloir «plus que tripler» son chiffre d'affaires en Chine d'ici 2022. Environ 15% de ses recettes viennent déjà de l'Asie-Pacifique.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Oui mais le 03.08.2018 19:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ce partenariat élèvera la culture du café en Chine? Disons qu'avec Starbucks on ne parle plus vraiment de café, c'est carrément sans rapport avec le vrai café

Les derniers commentaires

  • Oui mais le 03.08.2018 19:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ce partenariat élèvera la culture du café en Chine? Disons qu'avec Starbucks on ne parle plus vraiment de café, c'est carrément sans rapport avec le vrai café