Nouveau mobile

16 mai 2017 13:48; Act: 16.05.2017 15:28 Print

HTC U11, un smartphone que l'on peut presser

Le fabricant taïwanais HTC, qui a perdu de sa superbe, a dévoilé un nouvel appareil haut de gamme doté d'une fonctionnalité originale.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Après le HTC U10 et le HTC U Ultra qui n'ont pas réussi à s'imposer face à la rude concurrence, le fabricant taïwanais tente de faire un retour remarqué dans le secteur des smartphones haut de gamme avec un nouvel appareil. Dévoilé mardi, à l'occasion des 20 ans de la marque, le nouveau HTC U11 n'a pas embrassé la dernière tendance des écrans sans bords. Doté d'un écran LCD de 5,5 pouces (2560 x 1440 pixels), l'appareil mise surtout sur une nouvelle forme d'interaction pour faire la différence avec les appareils concurrents: la pression, avec la nouvelle fonction «Squeeze».

HTC a intégré des tranches sensibles sur les bordures basses de l'écran. Grâce à la technologie Edge Sense, il est ainsi possible d'activer différentes actions paramétrables, comme la capture d'un selfie, en serrant simplement l'appareil dans la main. La fonctionnalité Edge Sense peut par ailleurs être utilisée avec des gants, des mains mouillées et même sous l'eau.

Le HTC U11 ne propose heureusement pas que cette nouveauté faisant plutôt penser à une fonction gadget qu'à une réelle évolution indispensable. Il dispose d'un design et de caractéristiques techniques qui peuvent lui permettre de faire le poids dans le secteur haut de gamme. Tournant sous Android 7.1, il embarque notamment un processeur 8 cœurs Qualcomm Snapdragon 835, 4 Go de mémoire vive, 64 Go de mémoire interne, un capteur photo 12 Mpx Ultrapixel 3 à l'arrière et 16 Mpx à l'avant, un lecteur d'empreintes et des atouts en matière d'audio. Le smartphone permet d'interagir soit avec l'assistant personnel Google Assistant, soit avec Alexa d'Amazon, soit avec le système maison HTC Sense Companion.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.