Facebook

28 février 2021 19:11; Act: 28.02.2021 19:09 Print

650 millions de dollars pour clore un litige

Facebook était l’objet d’une plainte collective pour avoir récolté sans autorisation les données biométriques de ses utilisateurs.

storybild

Facebook a accepté dimanche de débourser 650 millions de dollars pour mettre fin à une plainte collective émanant de ses utilisateurs, dont le réseau social aurait récolté illégalement les données biométriques. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un juge fédéral américain a donné son approbation finale au paiement par Facebook de 650 millions de dollars (env. 540 millions d'euros) pour mettre fin à un litige sur la protection de la vie privée opposant le groupe californien à 1,6 million d’utilisateurs de l’Illinois. La décision a été rendue vendredi, selon l’AFP.

Un avocat de Chicago, Jay Edelson, avait poursuivi Facebook en 2015, alléguant que le réseau social avait recueilli illégalement des données biométriques pour identifier des visages, en violation d’une loi de l’État de l’Illinois sur la protection de la vie privée datant de 2008.

Fin janvier 2020, Facebook avait accepté de payer 550 millions de dollars (env. 455 millions d'euros) après avoir échoué à obtenir un non-lieu dans cette procédure qui avait pris la forme d’une «class action» (procédure en nom collectif) en 2018 après la plainte initiale déposée en 2015.

Montant jugé insuffisant

Mais en juillet 2020, le juge de l’affaire, le juge de district James Donato, avait estimé que ce montant était insuffisant. Au cours du procès, il était apparu que Facebook stockait des données biométriques sans le consentement des utilisateurs, en violation de la loi de l’Illinois.

En 2019, Facebook avait proposé que la fonction de reconnaissance faciale soit optionnelle uniquement.

«Victoire majeure pour les consommateurs»

Selon le juge Donato, le règlement est «historique» et représente une «victoire majeure pour les consommateurs dans le domaine très controversé de la confidentialité numérique».

«Il s’agit de l’un des plus gros règlements jamais trouvés pour (un litige concernant) une violation de la vie privée», a-t-il également commenté, précisant que les plaignants recevront une indemnité d’au moins 345 dollars (285 euros) chacun.

Facebook n’était pas immédiatement joignable pour commenter cette décision.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Duchesse de Montmiraille le 28.02.2021 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Compte tenu de la dangerosité de FB, pourquoi ne pas l’interdire?

  • ridicul le 28.02.2021 22:59 Report dénoncer ce commentaire

    bof c'est une goutte d’eau pour Facebook cette somme

  • Fjotolf H. le 01.03.2021 06:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui, l’état que déjà depuis le debut on savait être de Biden...largement avant les élections....probablement les votes électroniques étaient déjà organisés.

Les derniers commentaires

  • Max. le 01.03.2021 19:33 Report dénoncer ce commentaire

    Boarf, une de plus ou une de moins... Tant qu'on ne leur inflige pas des amendes à + de 9 chiffres avant la virgule, Zuck ne bougera pas le petit doigt. Il suffit de lire les courriers internes de l'entreprise qui fuitent "malencontreusement" sur le net pour s'en apercevoir. Hey, la CJUE, vous n'envisageriez pas, au hasard, de leur appliquer la même peine qu'à ThePirateBay ? Si un site de torrent peut être bloqué pour vol de propriété intellectuelle, un réseau pseudo-social volant des données perso et s’immisçant dans des processus démocratiques devrait subir le même sort, non ?

  • Fjotolf H. le 01.03.2021 06:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui, l’état que déjà depuis le debut on savait être de Biden...largement avant les élections....probablement les votes électroniques étaient déjà organisés.

  • ridicul le 28.02.2021 22:59 Report dénoncer ce commentaire

    bof c'est une goutte d’eau pour Facebook cette somme

  • Sophie le 28.02.2021 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faudra donner cet argent aux utilisateurs concernés.

  • Duchesse de Montmiraille le 28.02.2021 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Compte tenu de la dangerosité de FB, pourquoi ne pas l’interdire?