Musique en ligne

21 novembre 2017 08:42; Act: 21.11.2017 09:31 Print

Les acteurs européens du streaming s'allient

Plusieurs plateformes européennes d'écoute de musique, comme Spotify et Deezer, ont formé une alliance en vue de résister aux firmes américaines du secteur.

storybild

Spotify est le leader mondial du streaming. (photo: AFP/Emmanuel Dunand)

Sur ce sujet
Une faute?

Spotify, Deezer, Qobuz et d'autres acteurs européens ont lancé lundi à Bruxelles l'alliance Digital Music Europe (DME), un lobby du streaming musical en Europe, destiné à promouvoir son développement face aux plateformes américaines. «L'Europe a été pionnière dans la musique numérique aujourd'hui nous créons la première alliance européenne destinée à promouvoir le leadership de l'Europe dans ce secteur, montrer nos succès, et parler d'une voix unique», a souligné Hans-Holger Albrecht, directeur général de Deezer, qui a pris la présidence de l'alliance. «En 2016, le marché de la musique a crû de 4% en Europe, du jamais vu depuis deux décennies, grâce au streaming», s'est-il félicité.

À côté du leader mondial, le groupe suédois Spotify, l'alliance regroupe aussi Deezer, fondé en France, la plateforme d'origine allemande pour les artistes Soundcloud, la plateforme britannique 7digital, Qobuz, le spécialiste français du son de haute qualité et Soundcharts, une start-up qui travaille sur les données pour l'industrie musicale. Digital Music Europe va tenter de peser dans la réforme européenne du copyright pour éviter qu'elle n'ajoute trop de complexité aux acteurs du streaming et sur la réglementation des données des utilisateurs utilisées pour connaître leurs goûts, a expliqué Olivia Regnier, directrice des affaires européennes chez Spotify.

Elle va aussi se pencher sur les rapports entre les services de musique et les plateformes comme l'Apple store ou les assistants virtuels, tels qu'Alexa créé par Amazon et qui servent de plus en plus d'interface entre l'utilisateur et l'offre de musique. «Nous souhaitons que les plateformes restent des accès et pas des portes fermées», a souligné Olivia Regnier. L'écoute de musique en flux a connu un vrai décollage en 2016 avec des revenus en hausse de 60% et 112 millions d'abonnés payant à des services de streaming dans le monde.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.