Apple

16 décembre 2016 17:00; Act: 16.12.2016 17:05 Print

Nous avons testé les écouteurs sans fil d'Apple

Les AirPods inaugurent une nouvelle génération d'accessoires audio Bluetooth de la marque à la pomme. Nos impressions.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Avec l'iPhone 7, Apple a pris le pari du Bluetooth en optant pour un smartphone dénué de prise jack. Les AirPods sont les premiers accessoires de la marque qui s'inscrivent dans ce processus. Présentés en même temps que l'iPhone 7 en septembre dernier, les écouteurs sans fils d'Apple devaient être lancés en octobre. Il aura finalement fallu attendre cette semaine pour qu'Apple commence à les commercialiser en quantité limitée. Ce n'est pas pour autant qu'ils pourront être déballés sous le sapin puisque le délai de livraison est actuellement de 6 semaines pour le marché luxembourgeois. Valent-ils leur prix de 179 euros? L'essentiel a pu se faire une idée sur la question en testant une paire.

Le design

Même s'ils sont pratiquement identiques aux EarPods (les écouteurs filaires classiques fournis avec l'iPhone), les AirPods ne font de loin pas l'unanimité concernant leur design. Dénués de câble, ils ressemblent davantage à des cotons tiges, à une brossette pour brosse à dents électrique ou encore à des boucles d'oreilles, selon ses détracteurs. Reste qu'ils se démarquent par leur légèreté. Ils ne pèsent en effet que 4 g chacun, malgré l'intégration d'une puce baptisée W1 et d'une batterie assurant 5 heures d'autonomie avec une charge.

Tomberont, tomberont pas?

Le question que tout le monde se pose: est-ce qu'ils tombent à l'utilisation? Habitués à perdre facilement les EarPods, nous avons été surpris de constater que les AirPods tiennent bien en place, même en secouant vigoureusement la tête. Apple avait expliqué que l'absence de câble évite justement de tirer l'écouteur vers le bas et de le faire tomber. On doit lui donner raison sur ce point, même si la peur de les perdre demeure...

Quant au son, il ne se démarque pas des écouteurs classiques de l'iPhone, malgré quelques petites améliorations. On n'en attendait de toute manière pas plus. Et malgré leur fonctionnement indépendant, ils font leur travail en parfaite synchronisation. Pour gérer le volume ou la lecture de la musique, il faudra obligatoirement passer par l'iPhone ou s'en remettre à la commande vocale. Deux petites tapes sur l'un des écouteurs permet d'activer l'assistant vocal Siri et de lancer une requête via le microphone intégré sur chaque écouteur ou de répondre à un appel téléphonique. Ce geste peut aussi permettre de mettre une chanson sur pause en configurant la commande sur l'iPhone. Sinon, il suffit par défaut de sortir l'un des AirPods de l'oreille pour que la musique s'arrête automatiquement. La lecture reprend quand il est à nouveau inséré dans l'orifice. Pratique.

Les AirPods s'accompagnent d'un boîtier de rangement. C'est lui qui permet aux écouteurs de jumeler les écouteurs avec l'iPhone ou un autre appareil sous iOS 10, avec l'Apple Watch (watchOS 3) ou un Mac sous macOS Sierra. Les AirPods sont aussi compatibles avec d'autres appareils, mais l'assistant Siri ne sera évidemment pas disponible. Le boîtier de protection fonctionne aussi comme base de recharge. Il suffit de placer les AirPods à l'intérieur pendant 15 minutes pour obtenir 3 heures d'écoute supplémentaires, assure Apple. Au total, l'accessoire fournit 24 heures d'autonomie une fois rechargé via un câble Lightning.

Bilan

En conclusion, Apple a commercialisé un produit qui tient ses promesses. Faciles à utiliser et à ranger/recharger, les AirPods sont toutefois trop dépendants de l'assistant vocal Siri ou de l'appareil auquel ils sont connectés pour effectuer des commandes basiques comme gérer le volume ou la lecture de la musique.

(L'essentiel avec Michel Annese)