Jeux vidéo

07 février 2018 22:14; Act: 08.02.2018 16:29 Print

PS4: les parents pourront limiter le temps de jeu

La mise à jour 5.50 du logiciel de la console de Sony active des fonctionnalités de contrôle parental et améliore la qualité graphique des jeux sur les écrans Full HD.

storybild

La console PlayStation 4 Pro avait été dévoilée le 7 septembre 2016. (photo: Brendan Mcdermid)

Sur ce sujet

Sony a rendu disponible en version bêta la mise à jour 5.50 (nom de code KEIJI) du firmware de ses consoles PS4 et PS4 Pro qui apporte son lot de nouveautés. La plupart ont été révélées par des beta-testeurs avant que Sony ne les confirme officiellement dans un billet de blog, mardi.

Parmi les nouvelles fonctionnalités figure le système de contrôle parental Play Time Management. Il permet aux parents de paramétrer le temps maximal de jeu pour chaque enfant, de bloquer l'accès en fonction de l'heure, ou encore de déconnecter le compte automatiquement. Des notifications seront affichées à l'écran pour informer l'enfant lorsqu'il sera l'heure de sauver et quitter la partie. Ces options sont accessibles depuis les paramètres Gestion de la famille de la console ou via le PlayStation Network depuis un navigateur web sur PC ou mobile.

Mode Supersampling sur PS4 Pro

La nouvelle mouture du micrologiciel apporte aussi un mode Supersampling (suréchantillonnage, en anglais) sur la PS4 Pro. Ce procédé permet d'améliorer artificiellement la qualité des graphismes sur les téléviseurs dotés d'une résolution Full HD. Les joueurs ne possédant pas de moniteur 4K devraient apprécier.

Parmi les autres fonctionnalités, on pourra personnaliser le fond d'écran avec des images importées via clé USB, écouter la musique de fond de son choix sur les jeux PS Now, disposer d'une bibliothèque de jeux plus claire, ou encore effacer les anciennes notifications. Sony n'a pas encore communiqué la date à laquelle la mise à jour 5.50 pourra être installée par tous les possesseurs d'une PS4 ou PS4 Pro.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Goons le 07.02.2018 22:57 Report dénoncer ce commentaire

    Limiter le temp de jeu... pour les enfants? Ou plutôt pour les papas...? Ou mieux encore, limiter le temps de jeu aux enfants pour qu'après les papas puissent jouer... :D

  • Question pour un champion le 08.02.2018 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Goons Change tout simplement de mari, mais cette fois-ci choisi un HOMME. ;-)

Les derniers commentaires

  • Question pour un champion le 08.02.2018 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Goons Change tout simplement de mari, mais cette fois-ci choisi un HOMME. ;-)

    • JoLeTaxi le 08.02.2018 11:01 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai que regarder la TV est beaucoup plus porductif et fait de vous un HOMME ;).

  • Goons le 07.02.2018 22:57 Report dénoncer ce commentaire

    Limiter le temp de jeu... pour les enfants? Ou plutôt pour les papas...? Ou mieux encore, limiter le temps de jeu aux enfants pour qu'après les papas puissent jouer... :D

    • Gauvain Larochette le 08.02.2018 07:47 Report dénoncer ce commentaire

      Il faudrait aussi une campagne de sensibilisation des femmes pour leur faire comprendre que la PS4 n'est pas une maitresse.

    • Erwann le 08.02.2018 13:57 Report dénoncer ce commentaire

      ...Et que quand monsieur joue sur la console, il s'occuppe de lui au même titre qu madame lorsqu'elle fait chauffer la carte bancaire de son mari dans de longues séances de shopping.