Demande accrue

29 juin 2017 10:31; Act: 29.06.2017 11:25 Print

Sony va relancer la production de vinyles

Avis aux nostalgiques mais aussi aux jeunes mélomanes, le géant japonais de l'électronique va reprendre d'ici à mars 2018, la fabrication de vinyles, après 30 ans d'arrêt.

storybild

Le vinyle revient en force depuis quelques années. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Balayés par l'avènement du CD puis la déferlante MP3, les disques sont de nouveau à la mode, et Sony saisit l'occasion pour relancer une activité qu'il avait stoppée en 1989. Les vinyles sortiront d'une usine de la préfecture de Shizuoka, située au sud-ouest de Tokyo, a indiqué un porte-parole du groupe. Sony, qui a contacté d'anciens ingénieurs afin qu'ils transmettent leur expertise, prévoit un catalogue composé à la fois de populaires mélodies japonaises et des derniers albums à succès, a précisé le quotidien économique Nikkei.

Les boutiques spécialisées voient affluer une nouvelle clientèle et l'offre peine à suivre au Japon, qui compte un seul fabricant en activité, Toyokasei, selon le journal. «De nombreux jeunes achètent des titres qu'ils ont entendus en ligne (streaming)», attirés par la qualité de son, a commenté Michinori Mizuno, PDG de Sony Music, cité par le Nikkei. Le nombre de «galettes» produites a ainsi été multiplié par huit dans l'archipel depuis 2009, atteignant près de 800 000 unités en 2016, selon les chiffres de la Recording Industry Association of Japan (RIA).

Aux plus beaux jours du vinyle, au milieu des années 1970, il s'en fabriquait dans le pays près de 200 millions par an. Face à ce regain d'intérêt, Panasonic a récemment relancé sa marque audio haut de gamme Technics et ses mythiques platines SL-1200, tandis que Sony commercialisait un nouveau modèle. Le cabinet Deloitte estime que le chiffre d'affaires du vinyle dans le monde (disques, platines et accessoires) atteindra 1 milliard de dollars cette année, alors que les ventes de CD et les téléchargements numériques baissent.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.