Futurs tubes

24 octobre 2017 12:26; Act: 24.10.2017 12:38 Print

Un logiciel prétend établir les hit-​​parades de demain

Hitwizard tente une percée dans le monde de la musique grâce à un algorithme permettant d'analyser les morceaux de musique pour prédire s'ils deviendront des hits.

storybild

Ard Boerd (à dr.) a présenté Hitwizard lors de la récente conférence Amsterdam Dance Event Tech. (YouTube)

Sur ce sujet
Une faute?

Des succès phénoménaux comme «Despacito», devenu morceau le plus populaire de l'histoire du streaming mondial avec plus de 4,6 milliards d'écoutes en six petits mois, pourraient bientôt être anticipés par un algorithme. C'est en tous les cas ce que tend à réaliser Hitwizard. À l'aide de son nouveau réseau neuronal, qui a déjà englouti plus de 2,5 millions de lignes de données, l'outil de la firme néerlandaise Goldmund, Wyldebeast & Wunderliebe est, pour l'heure, capable de prédictions fiables à hauteur de 69%, selon Ard Boerd, son créateur. À l'inverse, il détecte un flop avec 93% de précision. Il ferait ainsi mieux que des solutions semblables, comme celle créée à l'Université de Bristol (Royaume-Uni) en 2015.

Hitwizard se base sur divers critères, comme le tempo à partir du nombre de pulsations par minute, l'énergie du morceau ou encore les parties instrumentales, en les comparant aux données relatives au temps de diffusion à la radio locale ou à leur classement sur Spotify. En l'état, le système est donc une sorte de détecteur légèrement en avance sur les tendances du moment.

Mais ces données ne suffisent pas, tempère Dominique Keegan, directeur créatif chez Kobalt Music, qui a assisté à la récente présentation d'Hitwizard, rapporte The Next Web. «C'est important de voir comment les consommateurs interagissent avec les artistes, avec leur musique», dit-il. Et d'ajouter: «Le succès d'une chanson sera toujours déterminée par l'être humain». À terme, d'autres critères seront intégrés à l'outil pour l'améliorer, notamment avec des statistiques tirées des réseaux sociaux pour prendre en compte la popularité des titres sur ces plateformes.

(L'essentiel/eri/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phoenix le 25.10.2017 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    Plus c'est léger, facile à faire et à entendre plus ça fonctionne... pas besoin d'un logiciel.

Les derniers commentaires

  • Phoenix le 25.10.2017 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    Plus c'est léger, facile à faire et à entendre plus ça fonctionne... pas besoin d'un logiciel.