Mails espionnés?

05 octobre 2016 21:58; Act: 05.10.2016 22:12 Print

Yahoo! accusé de surveiller les courriels

Le groupe s'est défendu mercredi de surveiller les mails des ses utilisateurs. Des articles ont accusé l'ont accusé d'avoir accepté une telle demande des renseignements américains.

storybild

Yahoo! a démenti les informations de l'agence Reuters, qui auraient été obtenues auprès d'anciens salariés. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un article de l'agence Reuters, selon lequel le groupe Yahoo! avait secrètement scanné des millions de courriels, était «trompeur», a affirmé le groupe dans un communiqué. «Nous interprétons de manière restrictive chaque demande du gouvernement pour obtenir des données d'utilisateurs, afin de minimiser les divulgations», écrit Yahoo!. «Le scannage de courriels décrit dans l'article n'existe pas dans nos systèmes». Selon Reuters, qui citait comme sources d'ex-salariés de Yahoo!, le groupe aurait construit un programme sur mesure en 2015 qui scannait tous les courriels pour aider les services de renseignement et la police fédérale (FBI) américains.

Dans une première réaction mardi, Yahoo! s'était contenté d'indiquer qu'il était «une entreprise qui respecte la loi et se conforme aux lois des États-Unis». «Nous ne discutons pas des techniques spécifiques que la communauté du renseignement utilise pour collecter des renseignements étrangers», a réagi pour sa part mercredi la direction nationale du renseignement américain (ODNI) dans un communiqué. Elle rappelle que la loi sur la surveillance extérieure Fisa permet seulement une surveillance «étroitement concentrée sur des cibles étrangères spécifiques et n'impliquant pas de collecte de masse ou l'utilisation de mots ou phrases clés»

Les informations de Reuters ont été décrites par certains militants des droits civiques comme une bombe susceptible de dévoiler un nouveau niveau de surveillance par la NSA, après l'espionnage généralisé d'internet déjà révélé en 2013 par Edward Snowden. «Il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas à ce stade, mais si les informations sont correctes, cela représente une nouvelle et dangereuse expansion des techniques de surveillance de masse du gouvernement», a ainsi estimé l'Electronic Frontier Foundation dans un communiqué. Les accusations contre Yahoo! semblent contredire le «rapport de transparence» du groupe, qui ne faisait état que d'un petit nombre de requêtes du gouvernement américain en 2015 pour des informations sur ses utilisateurs. Yahoo! avait soutenu Apple quand ce dernier avait refusé d'aider les autorités américaines à décrypter le contenu d'un téléphone appartenant à l'un des auteurs de la fusillade de San Bernardino en Californie.

Les autres géants du web dénoncent

«Le communiqué aux mots méticuleusement pesés de Yahoo! n'est pas extrêmement rassurant», relève Julian Sanchez, affilié au Cato Institute et critique de la surveillance de la NSA. «"N'existe pas dans nos systèmes", ça ressemble diablement fort à "actuellement dans ce programme". Est-ce que ça a existé? Est-ce que ça existe ailleurs?». En Europe, où Yahoo! a son siège à Dublin, le gendarme irlandais de la protection des données privées (ODPC, Office of Data Protection Commissioner) a élargi le périmètre de l'enquête qu'il avait ouverte après la révélation récente d'une cyber-attaque ayant compromis 500 millions de comptes d'utilisateurs du groupe Internet.

D'autres groupes technologiques américains pourraient avoir reçu le même type de demande des autorités que Yahoo!. Le réseau social Facebook a affirmé n'avoir «jamais reçu une demande comme celle décrite dans ces informations de presse de la part d'aucun gouvernement, et si cela arrivait nous nous battrions contre cela». «Nous ne nous sommes jamais engagés dans le scannage secret de courriels comme ce qui est rapporté aujourd'hui au sujet de Yahoo!», a également assuré le groupe informatique Microsoft. «Nous n'avons jamais reçu de requête comme ceci, et si nous en recevions une nous nous y opposerions en justice», a également indiqué un porte-parole de Twitter.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Shooter le 05.10.2016 23:32 Report dénoncer ce commentaire

    mais c'est le monde des biznounours ou quoi? tous le font!!!!

  • Aha ! le 05.10.2016 22:47 Report dénoncer ce commentaire

    D'où l'intérêt d'écrire ses mails en luxembourgeois ;o)

  • Baratin médiatique! le 06.10.2016 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    La NSA, le Mossad, les russes et très certainement la Chine sont capables de scanner/décrypter en temps réel des données cryptées en 1024 bit (voire 2048) sans se faire repérer. Je ne vois donc pas l'intérêt de se poser la question de savoir s ils ont accès à qq mails de Yahoo! (ou de n'importe quel autres opérateurs d'ailleurs!) avec leur consentement, vu qu'ils n'en ont pas besoin. Ils possèdent des backdoor dans divers domaines de communications comme les satellites ou le cable trans-atlantique, par exemple. Donc pourquoi demander la clé d'une porte, si vous la posséder? Ca n'a aucun sens!

Les derniers commentaires

  • Baratin médiatique! le 06.10.2016 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    La NSA, le Mossad, les russes et très certainement la Chine sont capables de scanner/décrypter en temps réel des données cryptées en 1024 bit (voire 2048) sans se faire repérer. Je ne vois donc pas l'intérêt de se poser la question de savoir s ils ont accès à qq mails de Yahoo! (ou de n'importe quel autres opérateurs d'ailleurs!) avec leur consentement, vu qu'ils n'en ont pas besoin. Ils possèdent des backdoor dans divers domaines de communications comme les satellites ou le cable trans-atlantique, par exemple. Donc pourquoi demander la clé d'une porte, si vous la posséder? Ca n'a aucun sens!

  • Shooter le 05.10.2016 23:32 Report dénoncer ce commentaire

    mais c'est le monde des biznounours ou quoi? tous le font!!!!

  • Aha ! le 05.10.2016 22:47 Report dénoncer ce commentaire

    D'où l'intérêt d'écrire ses mails en luxembourgeois ;o)

    • @Aha ! le 06.10.2016 09:19 Report dénoncer ce commentaire

      ben non ils ne lisent pas les emails seulement les mots-clés sont scannés

    • N'importe quoi! le 06.10.2016 15:01 Report dénoncer ce commentaire

      @Aha Parce que vous croyez vraiment que cela vous met à l'abri de l'espionage des services de sécurité?!...désolé de vous l'apprendre, mais vous êtes bien naïf!