Publicité numérique

19 septembre 2018 13:06; Act: 19.09.2018 14:03 Print

Amazon progresse, Google et Facebook loin devant

Facebook et Google sont toujours ultradominants dans le marché de la publicité numérique aux États-Unis, mais voient leur parts de marché légèrement grignotées.

storybild

Amazon se hisse à la troisième place du marché de la publicité numérique aux États-Unis, avec 4,15% de parts de marché. (photo: AFP/Manjunath Kiran)

Sur ce sujet
Une faute?

«Cette année, Google et Facebook contrôleront à eux deux 57,7% des recettes issues de la publicité numérique aux États-Unis (37,1% et 20,6%, respectivement), contre 59,1% l'an dernier, dans un marché en expansion où de plus petits acteurs augmentent leurs parts de marché» même s'ils ne récupèrent guère que des miettes, indique le cabinet spécialisé eMarketer dans ses projections 2018.

Le cabinet note en particulier la présence de plus en plus importante d'Amazon, le géant du commerce en ligne, qui «est devenue un option attrayante pour les annonceurs», selon les termes de l'analyste Monica Peart. Si le groupe de Seattle (nord-ouest) reste un nain de la publicité en ligne, il se hisse à la troisième place, avec 4,15% de parts de marché, surpassant pour la première fois Microsoft (4,05%) et Oath Net (ex-Yahoo et AOL, désormais aux mains du groupe télécoms Verizon, 3,32%).

Une progression à nuancer

En 2018, eMArketer prévoit que le groupe tirera 4,61 milliards de dollars de la pub aux États-Unis. Cela est dû notamment au fait que «les consommateurs, de plus en plus, débutent leurs recherches de produits sur Amazon, plutôt que Google», poursuit le cabinet. Au deuxième trimestre, Amazon avait dégagé 2,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires dans la catégorie «autres ventes» qui recouvrent essentiellement les recettes publicitaires, une hausse de 132% par rapport à la même période de 2017.

Si la progression d'Amazon est bien réelle, elle est toutefois à nuancer, précise eMarketer, car en partie due à des changements comptables qui ont mécaniquement fait augmenter le chiffre d'affaires qu'Amazon tire de la publicité.

(L'essentiel/afp)