Streaming musical

08 juin 2015 16:14; Act: 08.06.2015 16:29 Print

Apple attendu au tournant de la musique en ligne

Apple semble parti pour passer à la vitesse supérieure dans la musique en ligne, avec l'annonce attendue d'un nouveau service censé rivaliser avec Spotify.

storybild

Le président de Sony Music, Doug Morris, a confirmé le lancement par Apple d'un nouveau service de musique en streaming.

Sur ce sujet
Une faute?

Cela devrait être un temps fort de la conférence annuelle pour les développeurs organisée à San Francisco par le groupe informatique américain (WWDC), dont le coup d'envoi est prévu lundi à 10h locales (17h GMT).

Dimanche au Midem de Cannes, le président de Sony Music, Doug Morris, a confirmé qu'Apple allait annoncer son nouveau service de musique en streaming (écoute directe en flux sur internet, sans téléchargement préalable) à sa conférence annuelle des développeurs lundi en Californie. «C'est pour demain», a répondu à une question le responsable de Sony Music lors d'une interview à Billboard.

Pour Van Baker, un analyste du cabinet Gartner, «Apple entre dans le jeu un peu tard, mais ça pourrait ne pas avoir d'importance». La marque à la pomme est incontournable pour l'achat de musique en téléchargement sur internet grâce à sa boutique en ligne iTunes. Mais les consommateurs se convertissent de plus en plus au streaming, où les poids lourds sont plutôt le suédois Spotify, la radio américaine Pandora Media ou même le site de vidéos de Google YouTube, très utilisé pour la musique.

Intégration de compétences développées par Beats

À en croire les rumeurs précédant traditionnellement les événements d'Apple, son nouveau service combinerait une radio en ligne gratuite et une offre d'écoute à la demande payante, avec un prix évoqué autour de 10 dollars par mois, similaire à celui de l'offre sans publicité de Spotify.

Apple en profiterait pour rentabiliser la plus grosse acquisition de son histoire: le système d'écoute à la demande devrait intégrer des compétences et des technologies développées par Beats, la société du rappeur Dr Dre et du producteur Jimmy Iovine, payée 3 milliards de dollars l'an dernier. La partie gratuite du service serait pour sa part basée sur une version remaniée d'iTunes Radio, qu'Apple avait lancé en 2013 mais qui ne s'est pas vraiment imposée.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.