Informations en ligne

22 juin 2015 09:07; Act: 22.06.2015 09:25 Print

Apple part à la chasse aux «vraies» news

Apple va tenter de concurrencer Google, Facebook ou encore Flipboard avec une application d'informations créées par des journalistes et non pas par des robots.

storybild

Apple affirme que sa nouvelle application «va suivre des millions de sujets et en extraire les plus intéressants en fonction de vos intérêts spécifiques». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le géant de Cupertino (Californie) a choisi d'embaucher des journalistes expérimentés pour gérer son application consacrée aux informations, contrairement à ses concurrents qui s'appuient sur des algorithmes. «Apple veut que ses nouvelles soient créées par des êtres humains et non par des algorithmes, en accord avec la réputation de la marque qu'il défend», estime Judd Slivka, professeur de journalisme à l'université du Missouri, spécialisé dans les contenus pour appareils mobiles.

Apple n'a pas détaillé son projet, se bornant à indiquer sur sa page d'embauches qu'elle recherchait «des journalistes passionnés et compétents pour permettre d'identifier et de publier ce qu'il y a de meilleur en matière d'informations nationales, internationales et locales». L'avis précise que ces journalistes «doivent avoir l'instinct pour les informations de première importance mais aussi être capables d'identifier des histoires originales qui ne seraient pas repérées par des algorithmes».

Information de robots

Cela place Apple sur un tout autre terrain que celui de Facebook qui veut mettre au point des formules informatiques lui permettant de délivrer les informations à ses utilisateurs en fonction de leurs habitudes de fréquentation de l'internet, leur démographie et leurs intérêts.

Même si Apple va vraisemblablement avoir recours à des algorithmes pour filtrer les informations qu'il proposera à ses utilisateurs, le fait qu'elle embauche des journalistes expérimentés est une démarche positive, estime Dan Kennedy, professeur de journalisme à l'université de Northeastern. «Beaucoup de gens ne veulent pas être informés par des robots qui décident ce qui les intéresse», affirme-t-il. «L'algorithme utilisé par Facebook est tout à fait mystérieux et les gens commencent à ne pas aimer cela», souligne-t-il.

CNN et New York Times partenaires

«C'est encourageant de voir que cela rapproche le journalisme du centre de l'univers d'Apple», ajoute encore ce professeur. «Mais je ne suis pas emballé par l'idée de faire reposer le pouvoir d'informer sur des grosses compagnies comme Apple et Facebook qui ont leurs propres intérêts». Apple affirme que sa nouvelle application «va suivre des millions de sujets et en extraire les plus intéressants en fonction de vos intérêts spécifiques».

Les partenaires de la marque à la pomme dans ce projet comprennent les magazines Conde Nast, la chaîne sportive ESPN, les journaux du groupe New York Times, ceux des groupes Hearst et Time, CNN et l'agence d'informations économiques Bloomberg. Mais Apple envisage aussi de l'ouvrir à d'autres éditeurs et blogueurs.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.