Informations privées

06 novembre 2013 12:48; Act: 06.11.2013 13:50 Print

Apple publie sa liste des demandes de données

Le géant américain a diffusé ce mercredi ses premières informations sur les demandes effectuées par les gouvernements concernant notamment la vie privée de ses citoyens. Le Luxembourg y figure.

storybild

Le Luxembourg a fait 67 demandes concernant les appareils les services d'Apple, et non des données personnelles. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le créateur de l'iPad et de l'iPhone a suivi l'exemple d'autres grands groupes qui ont commencé à diffuser récemment ce type d'informations. La plupart des demandes sont effectuées dans le cadre d'affaires criminelles de la part d'autorités «à la recherche d'informations dans des affaires de vol ou d'autres délits, mais aussi dans des affaires de personnes ou d'enfants disparus, pour retrouver les auteurs d'enlèvements ou tenter d'empêcher des suicides», précise Apple dans un document de sept pages.

Dans le rapport disponible en ligne, on constate aussi la présence d'autres types de demandes, qui cette fois ne concernent pas des données personnelles, mais seulement des informations sur les appareils et les services de la marque. Le Luxembourg apparaît dans cette catégorie. Le pays aurait fait 67 demandes auprès d'Apple au premier semestre 2013. Il se situe à la 17e place sur 41 pays répertoriés. Ses voisins en revanche apparaissent dans la liste des demandes de données personnelles. L'Allemagne a fait 93 demandes, devant la France qui en a fait 71 et la Belgique, qui en comptabilise 13.

Scandale de la NSA

Apple a souligné qu'aux États-Unis le gouvernement américain lui avait donné la permission de ne diffuser qu'un nombre limité d'informations. Le groupe à la pomme a reçu entre 1 000 et 2 000 demandes du gouvernement américain entre le 1er janvier et le 30 juin de cette année, concernant de 2 000 à 3 000 comptes. En revanche, Apple n'a pas précisé combien de données il avait pu fournir, indiquant que leur nombre était entre zéro et 1 000.

«Nous nous opposons fermement à cette ordonnance de non-publication», note le document d'Apple, ajoutant que le groupe aimerait davantage de transparence concernant ces données qui lui sont demandées. «Malgré nos efforts en ce domaine, nous n'avons pas encore d'accord qui nous permettrait de dire clairement à nos clients à quelle fréquence et dans quelles circonstances nous fournissons des données aux agences gouvernementales», reprend Apple.

«Nous avons transmis toutes les informations que nous sommes légalement habilités à partager, et Apple va continuer à œuvrer pour plus de transparence à propos des demandes que nous recevons», ajoute le communiqué du groupe. Les groupes technologiques américains sont sous pression après les révélations sur le programme américain de surveillance Prism, grâce auquel l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) a obtenu d'eux des milliers de données numériques concernant des utilisateurs d'Internet.

(L'essentiel Online/avec afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Sanakan le 06.11.2013 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'appelle ça de l'espionnage, purement et simplement...

Les derniers commentaires

  • Sanakan le 06.11.2013 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'appelle ça de l'espionnage, purement et simplement...

    • haha le 07.11.2013 08:58 Report dénoncer ce commentaire

      mais non, quand c'est apple qui le fait on parle de révolution!