Smartphones

18 février 2020 16:17; Act: 18.02.2020 16:27 Print

Après les écrans pliants, les écrans coulissants

Le fabricant chinois TCL travaille sur la création d'un smartphone hybride pouvant adopter un format de tablette, en s'étirant sur le côté.

storybild

Le smartphone de TCL passe d'un format smartphone à tablette en s'étirant sur le côté. (TCL)

Sur ce sujet
Une faute?

Les fabricants de smartphones n'arrêtent pas de tester de nouveaux formats de smartphones. Après les écrans incurvés, ceux pliants du Samsung Galaxy Fold, du Huawei Mate X, du nouveau Motorola Razr ou encore du dernier Samsung Galaxy Z Flip, un nouveau type d'appareil hybride est en préparation chez le constructeur chinois TCL.

Sa présentation devait avoir lieu fin février au Mobile World Congress de Barcelone, avant que le plus grand salon annuel du mobile ne soit annulé par crainte de l'épidémie de coronavirus. D'après des images publiées par le site Cnet, le mobile a la particularité de ne pas proposer de charnières permettant à son écran de se plier et de se déplier, mais un système d'écran coulissant extensible. Il permet à la dalle de s'étendre et de se déployer sur le côté pour transformer le smartphone en petite tablette.

Le fonctionnement exact n'est pas connu, mais on suppose que l'écran flexible se replie derrière la première dalle dans le boîtier lorsque le smartphone reprend sa forme initiale compacte. À moins qu'il ne s'agisse tout simplement de deux écrans séparés qui coulissent l'un sur l'autre. Les images de rendus 3D ne permettent pas de le déterminer avec précision. Rien n'indique non plus quand ce concept de téléphone portable sera prêt pour la commercialisation, ni quand aura lieu sa présentation officielle.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.