Cybercriminalité

07 mai 2018 10:12; Act: 07.05.2018 10:25 Print

Blockchain, cloud, cibles de choix des «hackers»

En 2018, les cyberattaques viseront particulièrement le blockchain et le cloud, selon un expert en cybersécurité.

storybild

Image d'illustration.

Sur ce sujet

Le blockchain et le cloud vont être particulièrement visés par les pirates informatique en 2018, avertit un spécialiste de la cybersécurité. L'année verra également l'émergence de cyberattaques mues par l'intelligence artificielle ou par des éléments de celle-ci.

«Nous avons constaté des faiblesses dans la façon avec laquelle les gens implémentent et utilisent la technologie blockchain», déclare Rich Fennessy, le directeur de la division sécurité du groupe de technologies Kudelski. Il pointe en particulier l'écosystème entourant le blockchain, dont la sécurité n'est pas toujours à niveau.

Quant aux piratages informatiques contre le cloud, l'informatique en nuage en français, ils seront plus fréquents et plus difficiles à détecter. «La plupart des organisations ne possèdent pas d'outils pour contrer ces attaques et les fournisseurs ne conservent les données que sur une période de trois mois», remarque-t-il.

Du côté des logiciels rançonneurs, après l'épidémie qui a éclaté en 2016, la menace semble se stabiliser, selon M. Fennessy. «Mais c'est désormais une attaque très commune», ajoute le responsable, soulignant que ses effets demeureront «très douloureux». Les rançongiciels ou ransomwares empêchent l'utilisateur d'avoir accès à ses fichiers tant qu'il ne paye pas une rançon.

L'expert a également observé de nouvelles cyberattaques liées aux cryptomonnaies. «Ces attaques se diffusent comme des ransomwares, mais au lieu de bloquer un système en échange d'argent, elles utilisent les ressources informatiques d'une entreprise pour miner des monnaies virtuelles», explique-t-il. «Dans le pire des scénarios, le système de l'entreprise s'effondre».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 07.05.2018 10:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'émergence de cyberattaques mues par l'intelligence artificielle ? Bientôt comme dans Terminator ? L'humanité court-elle inévitablement à sa perte ???

  • Nono le 07.05.2018 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    Pragmatique a raison, cela se passera comme ça, les ingénieurs ont dut stopper les machines car elles avaient inventées un langage entre elles que les concepteurs/igénieurs ne comprenez pas...donc pipi dessus et stop le train.

  • Franco le français le 07.05.2018 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    Non mais sérieux qui utilise l'expression "informatique dans les nuages" ? À part ceux qui n'y comprennent rien, comme les immortels par exemple...

Les derniers commentaires

  • Nono le 07.05.2018 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    Pragmatique a raison, cela se passera comme ça, les ingénieurs ont dut stopper les machines car elles avaient inventées un langage entre elles que les concepteurs/igénieurs ne comprenez pas...donc pipi dessus et stop le train.

  • Franco le français le 07.05.2018 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    Non mais sérieux qui utilise l'expression "informatique dans les nuages" ? À part ceux qui n'y comprennent rien, comme les immortels par exemple...

    • golfeur francophone le 07.05.2018 14:00 Report dénoncer ce commentaire

      ce sont ceux qui font des oiselets sur les verts aux golf

  • torolkozo le 07.05.2018 10:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'émergence de cyberattaques mues par l'intelligence artificielle ? Bientôt comme dans Terminator ? L'humanité court-elle inévitablement à sa perte ???

    • @torolkozo le 07.05.2018 12:19 Report dénoncer ce commentaire

      Pas besoin de cela pour courir à notre perte, nous avons déjà ruiné la planète en seulement quelques dizaines d'années. Cela permettra simplement d'en finir plus rapidement.

    • Pragmatique le 07.05.2018 12:44 Report dénoncer ce commentaire

      Une seule chose est sûre, vu la dernière expérience de Microsoft en matiere d'autonomie de réflexion d'AI : ils ont dû vite tout stopper car les machines ont changé de langages afin de ne plus être compréhensible par ses propres créateurs, notre prospérité est en grand danger! Soit le transhumanisme nous sauvera, soit la concurence avec la machine nous éliminera tôt ou tard...si la planète nous laisse le temps d'aller jusque là, ce qui est déjà moins sûr...

    • RamBo le 07.05.2018 13:21 Report dénoncer ce commentaire

      @torolkozo le 07.05.2018 10:56: OUI !!!!!