Sur Facebook

21 mai 2014 09:10; Act: 21.05.2014 11:52 Print

Célibataire ou en couple? Un bouton pour demander

Le réseau social de Mark Zuckerberg a déployé une nouvelle option permettant de connaître la situation amoureuse ou tout autre information manquante sur le profil d'un membre.

storybild

Avec le bouton «Demander», Facebook tente de concurrencer les sites de rencontre en ligne… (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook a trouvé un nouveau moyen pour que ses membres dévoilent davantage d'informations personnelles à leur sujet. Le réseau social de Mark Zuckerberg a en effet déployé un nouveau bouton «Demander». Il permet aux utilisateurs désirant connaître une information supplémentaire manquante sur le profil de l'un de leurs amis de lui poser directement la question. Le nouvel outil apparaît désormais dans la colonne «À propos» du profil d'un utilisateur, à côté de sa situation amoureuse, sa situation professionnelle et de son lieu de résidence, s'il ne les a pas encore renseignés.

Est-il célibataire ou en couple? Où travaille-t-il? Où vit-il? En appuyant sur le bouton, l'internaute peut désormais solliciter une réponse. Il peut également ajouter une phrase pour préciser la raison de sa question. Cela n'engage toutefois en rien le destinataire qui a le choix de répondre ou de garder l'information secrète. En cas de réponse positive, il peut soit le faire de manière privée en ne répondant qu'à la personne curieuse ou profiter de rendre l'information manquante publique en complétant son profil, de quoi faire les affaires du réseau social. Ce dernier peut désormais compter sur la curiosité de ses utilisateurs pour l'aider à récupérer davantage de renseignements sur ses membres.

Il est néanmoins toujours possible de cacher le nouveau bouton en se rendant sur la page «À propos» de son profil. Il suffit de modifier le niveau de confidentialité des informations non renseignées en les rendant visibles en «Moi uniquement». Elles n'apparaîtront plus sur le profil et les autres utilisateurs ne pourront plus poser de questions indiscrètes.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Waloo le 21.05.2014 17:41 Report dénoncer ce commentaire

    "Est-il célibataire ou en couple? Où travaille-t-il? Où vit-il?" Ca va faire plaisir aux stalkers névrosés. En même temps, c'est pas comme si Facebook ça servait uniquement à montrer son schneck au monde entier… ("- Regardez-moi, j'existe ! cria-t-il - On s'en moque, répondit la foule")

  • Mikas le 21.05.2014 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    Super! Je vais direct envoyer une demande à Mandy Minella.

  • RamBo le 21.05.2014 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    A chaque moment qu'on croit que la débilité être au sommet, il y a une nouvelle connerie qui s'ajoute :-) Einstein:"L'univers et la débilité humaine sont illimités, bien que je ne suis pas tout à fait sûr quant à l'univers."

Les derniers commentaires

  • Waloo le 21.05.2014 17:41 Report dénoncer ce commentaire

    "Est-il célibataire ou en couple? Où travaille-t-il? Où vit-il?" Ca va faire plaisir aux stalkers névrosés. En même temps, c'est pas comme si Facebook ça servait uniquement à montrer son schneck au monde entier… ("- Regardez-moi, j'existe ! cria-t-il - On s'en moque, répondit la foule")

  • Mikas le 21.05.2014 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    Super! Je vais direct envoyer une demande à Mandy Minella.

  • RamBo le 21.05.2014 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    A chaque moment qu'on croit que la débilité être au sommet, il y a une nouvelle connerie qui s'ajoute :-) Einstein:"L'univers et la débilité humaine sont illimités, bien que je ne suis pas tout à fait sûr quant à l'univers."