Web

07 février 2018 11:51; Act: 07.02.2018 17:30 Print

Chrome va continuer à tolérer les publicités

Moins d'un pour cent des éditeurs de sites web seront touchés par le bloqueur de publicités intégré d'office dans la prochaine version du navigateur de Google.

storybild

Le déploiement de la version Chrome avec filtrage de la publicité est imminent. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Google indique avoir testé une centaine de milliers d'adresses européennes et américaines. Un tiers des éditeurs se seraient conformés depuis aux standards de «publicité acceptable» convenus par les leaders du secteur.

Pour sa part, Eyeo avait estimé à moins 20% le taux de publicités bloquées par la solution de Google, contre 93% par son extension AdBlock Plus pour navigateurs. La firme allemande se base sur un autre standard pour dresser sa liste noire des publicités inamicales. Mais elle est aussi réputée pour une pratique opaque de sa liste blanche, certaines adresses étant soupçonnées d'y trouver une place moyennant finance.

Pas de blocage des notifications

Le déploiement de cette version Chrome avec filtrage de la publicité est imminent. Parmi les pubs classées indésirables, on trouve notamment la lecture automatique de vidéos avec son, dont les comptes à rebours s'affichent en plein écran avant l'accès à un site.

Aucun blocage par défaut des notifications n'est pas contre prévu. Il faudra toujours passer par les paramètres de Chrome, en saisissant ensuite «paramètres de contenu» sur la barre de recherche, et puis désactiver l'option «notifications».

(L'essentiel/laf)