Jeux vidéo

17 mai 2019 08:29; Act: 17.05.2019 10:56 Print

Coopération historique entre Sony et Microsoft

Les deux géants du jeu vidéo se rapprochent sur le secteur du jeu en streaming. Pour mieux lutter contre l'arrivée de Google, voire d'Amazon?

storybild

Kenichiro Yoshida (à gauche), président et PDG de Sony Corporation, et Satya Nadella, PDG de Microsoft. (photo: Microsoft)

Sur ce sujet
Une faute?

Le fleuron nippon de l'électronique Sony et le géant des logiciels américains Microsoft ont annoncé jeudi une coopération dans le domaine du jeu en mode streaming, alors même qu'ils se concurrencent depuis des années via leurs consoles. Les deux firmes ont signé une lettre d'intention dans laquelle elles expriment la volonté «d'étudier des développements conjoints pour accompagner leurs services de jeux et contenus en streaming», le tout sur la base de la plateforme Azure de Microsoft.

Il est aussi question d'une possible collaboration dans le développement de semi-conducteurs et technologies dites d'intelligence artificielle (IA), en s'appuyant entre autres sur le savoir-faire de Sony dans les capteurs d'images et les avancées déjà réalisées par Microsoft dans le traitement des données. «Même si nous sommes concurrents dans certains domaines, Microsoft est déjà depuis plusieurs années un partenaire clef de Sony», a justifié le patron du groupe japonais, Kenichiro Yoshida, cité dans un communiqué.

En flux continu, comme Netflix

L'idée du jeu en streaming s'appuyant sur une puissante infrastructure de milliers de serveurs informatiques (le «cloud») est de permettre de jouer partout, à tout moment, à n'importe quel jeu, sans avoir ni à l'acheter physiquement, ni à le télécharger: il suffira (en théorie) d'être connecté avec un appareil compatible, mais à condition, et ce n'est pas garanti, d'avoir un débit élevé et régulier. C'est l'équivalent de Netflix pour le cinéma ou de Spotify dans la musique. Cette annonce conjointe des titans qui dominent le jeu vidéo avec leurs consoles PlayStation (Sony) et XBox (Microsoft) intervient alors que le mastodonte de l'Internet, Google, a promis récemment de bouleverser le secteur du divertissement ludique en ligne.

Le groupe américain lancera cette année une plateforme, baptisée Stadia, aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et dans certains pays d'Europe. Ce sera «le moteur qui va redessiner les jeux et l'avenir», a affirmé Jade Raymond, qui va prendre la tête du nouveau studio de création de jeux vidéo de Google. Apple a aussi l'intention de passer à la vitesse supérieure sur l'offre de jeux vidéo, avec sa plateforme AppStore. Après cette annonce et surtout grâce à un plan de rachat de ses propres actions, le titre Sony grimpait de plus de 9%, vendredi matin, à la Bourse de Tokyo.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.