Réseaux sociaux

04 mars 2021 07:56; Act: 04.03.2021 09:57 Print

De nouvelles poursuites lancées contre Amazon

Parler, le réseau social prisé de la droite conservatrice américaine et des partisans de Donald Trump, a lancé de nouvelles poursuites contre Amazon.

storybild

Image d’illustration. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La plateforme a lancé la procédure mardi soir, après avoir retiré sa plainte initiale contre Amazon pour lui avoir coupé l’accès à ses serveurs. Elle avait également été bannie en janvier des plateformes de téléchargement d’Apple et de Google en raison de contenus pouvant inciter à la violence et de l’absence de modération, dans la foulée des émeutes du Capitole.

Parler accuse Amazon de «persécuter les start-up qui lui apparaissent comme des menaces», d’après la plainte déposée dans un tribunal de l’État de Washington (nord-ouest). Le plaignant estime «n’être que la dernière victime des efforts d’Amazon pour détruire une star montante des technologies par un comportement trompeur, diffamatoire, anti-compétitif et de mauvaise foi».

Parler, qui revendiquait 20 millions de membres avant de se retrouver sur liste noire, a mis plus d’un mois à trouver un moyen de revenir en ligne. Les décisions d’Amazon, d’Apple et de Google avaient été prises après les émeutes du 6 janvier à Washington, quand des partisans de Donald Trump avaient pris d’assaut le siège du Congrès américain pour tenter d’empêcher la certification de la victoire de Joe Biden.

Les grandes plateformes s’étaient alors purgées des comptes extrémistes de soutien à l’ancien président, qui a lui-même été évincé de Facebook et Twitter. Mais pour Parler, qui se veut un chantre de la liberté d’expression, les raisons invoquées sont «mensongères» et ne reflètent pas les motivations réelles d’Amazon et d’AWS, sa puissante branche de cloud (informatique à distance).

Enquête

«Avant que tout ça n’arrive, Parler était sur le point de lever des fonds et était valorisé à un milliard de dollars – et AWS le savait très bien», argumentent les avocats du réseau conservateur. «À cause des actions illégales d’Amazon et d’AWS, Parler a perdu des dizaines de millions d’utilisateurs actuels et potentiels – nombre d’entre eux ont migré vers d’autres plateformes – et des centaines de millions de dollars en recettes publicitaires annuelles», continuent-ils.

Les dirigeants de Parler n’ont pas précisé quel hébergeur avait accepté de leur vendre ses services et suppléer Amazon pour redémarrer le réseau social mi-février. Ils ont seulement indiqué qu’il s’appuyait désormais sur «une technologie robuste, viable et indépendante». «Parler est géré par une équipe expérimentée et il est là pour rester», avait dit Mark Meckler, directeur général par intérim du réseau.

Fin janvier, la présidente d’une commission parlementaire a demandé au FBI d’enquêter sur le rôle joué par le réseau dans l’invasion du Capitole. Dans sa lettre, la démocrate Carolyn Maloney a aussi demandé au directeur du FBI d’examiner les finances de la société et ses liens avec la Russie. Amazon n’a pas immédiatement répondu à une sollicitation de l’AFP.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dark le 04.03.2021 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont pas fini ?

  • CensureLux le 04.03.2021 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Le plus drôle c'est que les assaillants du capitole ont utilisé FaceBook pour se coordonner ...

  • David le 04.03.2021 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    t'es dans les clashs Jeff

Les derniers commentaires

  • Cherche comptable pas cher le 04.03.2021 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ils auraient perdus plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs potentiels en 1 mois alors qu'ils n'en comptabilisent que 20 millions depuis leur début?! Ou comment la grenouille veut se faire plus grosse que le bœuf... mais bon, venant de gens qui soutiennent Trump, plus rien ne m’étonne!

  • CensureLux le 04.03.2021 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Le plus drôle c'est que les assaillants du capitole ont utilisé FaceBook pour se coordonner ...

  • Dark le 04.03.2021 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont pas fini ?

  • David le 04.03.2021 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    t'es dans les clashs Jeff