Intelligence articifielle

03 novembre 2016 12:29; Act: 03.11.2016 12:57 Print

Des lunettes contre la reconnaissance faciale

Des chercheurs de l'Université Carnegie Mellon ont trouvé un moyen bon marché pour tromper les algorithmes de détection de visages.

storybild

Dans un cas (b), les lunettes ont permis à un des chercheurs de se faire passer pour l'actrice Milla Jovovich. (Carnegie Mellon University)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Université Carnegie Mellon a mis au point des lunettes qui ont la particularité de permettre à une personne d'échapper aux systèmes de reconnaissance faciale. Les lunettes ont en effet été développées pour tromper les réseaux de neurones artificiels en altérant la couleur de certains pixels sur des parties spécifiques du visage, en l'occurrence autour des yeux.

Ces pixels sont utilisés comme information par le système de reconnaissance faciale pour comparer et identifier les différents visages. L'un des chercheurs, un homme blanc, a ainsi pu par exemple se faire passer pour l'actrice Milla Jovovich, tandis qu'une collègue sud-asiatique a été identifiée à tort comme étant un homme du Moyen-Orient.

Petits changements ciblés

En moyenne, les lunettes ont atteint un taux de réussite de 90% pour confondre le logiciel de reconnaissance faciale Face++. Ce dernier est utilisé pour la détection, le traçage et l'analyse de l'âge, du genre et l'identité d'une personne, rapporte le site Vice.

«Alors que notre dépendance à la technologie augmente, nous oublions parfois qu'elle peut échouer», écrivent les chercheurs dans leur étude. «Nous commençons à découvrir que les réseaux de neurones artificiels n'ont pas toujours cette flexibilité que nous pensions qu'ils avaient», a déclaré à «New Scientist» Mahmood Sharif, l'un des chercheurs. «Seuls quelques petits changements ciblés peuvent avoir un grand effet global pour tromper le logiciel».

(L'essentiel/man)