États-Unis

11 octobre 2018 11:40; Act: 11.10.2018 12:04 Print

Des robots pour prendre rendez-​​vous à votre place

Des chatbots vont pouvoir suppléer l’humain pour réserver une place au restaurant ou chez le coiffeur.

La démonstration par Google.

Sur ce sujet

La fonction Duplex de l’Assistant Google avait bluffé les observateurs lors de sa présentation au printemps. La firme Internet l’a officialisé pour passer un coup de fil à la place de son maître chez le coiffeur ou au restaurant. D’ici à novembre, elle sera disponible dans plusieurs villes américaines, à New York et dans la baie de San Francisco notamment. Cette fonction vise les salons de coiffure et restaurants dépourvus de système de réservation en ligne, ceux-ci étant déjà pris en charge par Google Assistant.

L’agent vocal indique le nombre de convives et le nom du titulaire de la réservation. Il prend ensuite congé de son interlocuteur humain d’un joyeux «O.-K., génial, merci». L’assistant numérique prend désormais soin de s’annoncer d’entrée comme tel. Certains s’étaient en effet inquiétés de l’hyperréalisme de sa voix fluide agrémentée de «euh» et des «hum» très humains. Le géant américain estime que Duplex fait gagner du temps et rend service aux petites structures qui n’ont pas de système de réservation en ligne.

Par contre, relève l’expert français Frédéric Bouchery sur le site Le Journal du Net, le chatbot ne fait que répéter des schémas d’interactions enrichis au fil de son apprentissage automatique. «Si le restaurateur au bout de la ligne devait s’absenter ou répondre à un autre appel, la machine serait perdue», avance-t-il.

(L'essentiel/laf)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bradakor le 11.10.2018 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Et encore des Jobs en moins. Les robots des commerces et industriels devraient payer des impôts et sécu comme des salariés normal.

  • Dënn le 11.10.2018 23:50 Report dénoncer ce commentaire

    ça va plus vite que vous allez croire: j'en ai vu à la IFA à berlin qui réagissent déjà quand vous êtes vis-à-vis de face à face et qui vous parlent. et de chiens dans toutes les positions qui abient et jouent avec vous.

  • Cool le 11.10.2018 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    Oui c'est super et bientôt il va même prendre votre salaire...

Les derniers commentaires

  • patience le 12.10.2018 07:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des emplois disparaissent d'autres se créent c'est la formation qui change Il faut plus d'informaticiens pour paramétrer ces robots donc création d emploi Toutefois nous devenons des exécutants car impossible de dialoguer avec un robot donc si à la base son paramétrage est erroné nous nous retrouverons dans un film de science-fiction Il y aura bientôt plus de repos sur terre que d'humains

  • Dënn le 11.10.2018 23:50 Report dénoncer ce commentaire

    ça va plus vite que vous allez croire: j'en ai vu à la IFA à berlin qui réagissent déjà quand vous êtes vis-à-vis de face à face et qui vous parlent. et de chiens dans toutes les positions qui abient et jouent avec vous.

  • Cool le 11.10.2018 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    Oui c'est super et bientôt il va même prendre votre salaire...

  • Bradakor le 11.10.2018 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Et encore des Jobs en moins. Les robots des commerces et industriels devraient payer des impôts et sécu comme des salariés normal.