Au Kazakhstan

23 août 2019 10:16; Act: 23.08.2019 11:06 Print

Dispositif espion bloqué par les géants du Net

Qaznet, un «certificat racine» développé par les autorités kazakhes, a fait des vagues dans le pays en juillet. Google et Apple montent au créneau.

storybild

Les plus grandes entreprises de l'internet ont annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi leur intention de s'opposer à l'initiative des autorité kazakhes. (photo: Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Des géants de l'internet comme Google ou Apple ont annoncé des mesures pour bloquer un dispositif de sécurité introduit par les autorités du Kazakhstan et susceptible d'intercepter le trafic internet, par crainte qu'il ne soit utilisé à de mauvaises fins dans ce pays autoritaire d'Asie centrale.

Qaznet, un «certificat racine» développé par les autorités kazakhes, a fait des vagues dans le pays en juillet lorsque les habitants se sont vus intimer l'ordre, dans des messages en ligne, de l'installer sur leurs téléphones portables.

Un «certificat racine» (root certificate) est un fichier contenant des informations d'identification. Il peut être utilisé par son développeur pour obtenir l'accès au trafic internet de l'utilisateur l'ayant installé.

Opposition

Tour à tour, les plus grandes entreprises de l'internet ont annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi leur intention de s'opposer à cette initiative. Chrome, le plus populaire navigateur internet développé par le géant américain Google, a ainsi expliqué dans un communiqué qu'il «n'est pas opportun que ce mécanisme soit utilisé pour intercepter du trafic internet».

Un porte-parole d'Apple, développeur du navigateur Safari, a indiqué à l'AFP «avoir mis en œuvre des actions destinées à s'assurer que le certificat ne soit pas validé par Safari et que les utilisateurs soient protégés».

Mozilla, développeur du navigateur Firefox, a également promis de bloquer le certificat Qaznet.

Répression de la presse

Les autorités kazakhes ont affirmé pour leur part que les utilisateurs étaient libres de télécharger ou non Qaznet, dont le but est selon elles de les protéger du piratage informatique. L'un des principaux fournisseurs de réseau mobile du pays, Kcell, avait pourtant décrit en juillet l'installation du certificat comme «nécessaire», dans un message à ses abonnés.

Le président kazakh, Kassym-Jomart Tokaïev a de son côté affirmé que Qaznet sera introduit «uniquement en cas d'intrusion extérieure», sans donner davantage de détails.

Les organisations de défense des droits humains critiquent régulièrement le Kazakhstan pour la répression de la presse ou des opposants. Avant l'élection présidentielle de juin dernier, plusieurs sites d'information et des réseaux sociaux avaient été bloqués par les autorités.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Big Bro le 23.08.2019 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Au final il n’y a plus rien de sûr, d'un côté les GAFA vous épient d'un autre les États via les services de renseignements et obligation des ISP de conserver 2 ans de log puis ils se jettent la balle les uns les autres. Il y a au final une règle simple à retenir : quand vous êtes sur internet, vous êtes surveillés, point barre!

Les derniers commentaires

  • Big Bro le 23.08.2019 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Au final il n’y a plus rien de sûr, d'un côté les GAFA vous épient d'un autre les États via les services de renseignements et obligation des ISP de conserver 2 ans de log puis ils se jettent la balle les uns les autres. Il y a au final une règle simple à retenir : quand vous êtes sur internet, vous êtes surveillés, point barre!

    • ToutEstPossible le 24.08.2019 12:09 Report dénoncer ce commentaire

      Donc, réduire au minimum l'utilisation des outils digitaux ! Laisser le GSM chez soi quand on sort, éteindre tout engin le plus souvent possible .............