Nounou virtuelle

15 juin 2018 09:53; Act: 15.06.2018 11:59 Print

En Chine, un robot garde les tout-​​petits

Le robot iPal, développé grâce à la technique de l'intelligence artificielle, propose de nombreuses fonctionnalités, dont la garde des enfants en bas âge.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Il parle chinois et anglais, donne des petits cours de maths, plaisante et propose des jeux: ce professeur idéal est un robot de la taille d'un enfant. Basé sur l'intelligence artificielle, iPal fait partie des robots éducatifs dévoilés cette semaine au Consumer Electronics Show (CES) à Shanghai. IPal se déplace sur roues motrices, est doté de bras articulés et possède sur la poitrine un large écran-tablette, tandis que ses yeux mobiles sont équipés d'une technologie de reconnaissance faciale.

«L'idée, c'est que ce robot devienne un compagnon pour les enfants», explique Tingyu Huang, cofondateur d'AvatarMind Robot Technology, une start-up née il y a quatre ans et basée à Nankin. «Quand l'enfant voit notre robot, il le perçoit d'emblée comme un ami, un autre enfant dans la famille». Et de promettre pour iPal des fonctionnalités bien plus développées que les enceintes connectées. Un rien orwellien, ce robot blanc avec un liseré rose ou bleu peut notamment permettre aux parents, à distance, de parler avec leur enfant ou de le surveiller, grâce à ses capteurs qui entendent et voient tout autour de lui.

Plus de 1 000 euros

Pour de jeunes couples actifs, prendre soin de sa progéniture en bas âge peut s'avérer en Chine un insoluble défi. Certains enfants sont laissés à leurs grands-parents ou envoyés très jeunes au jardin d'enfants. «Les Chinois sont très réceptifs aux nouvelles technologies. Les firmes promeuvent volontiers les assistants vocaux, les consommateurs sont déjà familiarisés» avec le concept, commente Hattie He, analyste du cabinet Canalys. Pékin a fait de l'intelligence artificielle l'une des priorités de son ambitieux plan de développement technologique «Made in China 2025».

Au CES de Shanghai, on a pu voir une douzaine de robots iPals, alignés en trois rangées et esquissant une danse au son de chansons populaires chinoises. «Ils sont adorables! Je pensais justement que cela plairait beaucoup à ma fille de deux ans», sourit Mike Stone, un négociant australien admirant le numéro. Mais la performance a un coût: le prix d'un robot iPal avoisine 9 000 yuans (1 200 euros). Un modèle de luxe proposant un écran plus grand et une batterie de plus longue durée grimpe jusqu'à 13 000 yuans (1 720 euros).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Curieux le 15.06.2018 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est plutôt triste de devoir abandonner nos enfants à des machines par manque de temps pour assouvir nos besoins matériels croissants. Rien ne pourra jamais remplacer l'amour, l'éducation du respect et la chaleur humaine. Je pense que se référer de temps à autre à un tel outil peut s'avérer intéressant et diversifiant, mais devrai être vu plutôt comme un jeu instructif à l'école et être surtout limité dans l'usage.

  • Sam1952 le 16.06.2018 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    Si ! , il est certain qu’une maman c’est mieux !!!!!!, pour certains enfants , ce n’est pas le cas !!!!. Quand on lit les faits divers , de violence sur enfants , je me dis que ces petits robots sont plus tendres que ces parents haineux !!!

  • zeropointé le 15.06.2018 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    et quand le gosse s'étouffera il n'y aura que les yeux pour l'aider. quand il ira tirer le cable de la télé qui tombera sur sa tête que des yeux pour le voir souffrir... duh sans parler des relations entre humains.; wow, j'ai joué avec une machine. C'est quoi un humain?

Les derniers commentaires

  • dieux le 17.06.2018 17:29 Report dénoncer ce commentaire

    Mais au faite.....

  • Sam1952 le 16.06.2018 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    Si ! , il est certain qu’une maman c’est mieux !!!!!!, pour certains enfants , ce n’est pas le cas !!!!. Quand on lit les faits divers , de violence sur enfants , je me dis que ces petits robots sont plus tendres que ces parents haineux !!!

  • vilecoyote le 15.06.2018 22:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'en veux un ????

  • Knopchen le 15.06.2018 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est chouette le 21e siècle. Au 20e, j’ai joué avec de petits robots, aujourd’hui ce sont des robots qui jouent avec les petits enfants. On vit une époque formidable.

  • sociopat le 15.06.2018 16:13 Report dénoncer ce commentaire

    Que fait on de toutes les études qui montrent que les enfants en bas âges se développent avec le contact humain, le regard et le langage corporel des adultes, les sentiments transmis et les émotions sont essentiels!!! Quelle horreur!!!on veut en faire des psychopathes??