Navigateur Chrome

20 janvier 2014 11:17; Act: 20.01.2014 11:53 Print

Extensions détournées pour diffuser des pubs

Google a retiré de sa boutique deux populaires modules complémentaires pour son navigateur maison. Ils avaient été rachetés pour diffuser des messages publicitaires de façon illégitime.

storybild

Google a supprimé de son offre les extensions «Add to Feedly» et «Tweet This Page» en raison d'un détournement illicite. Ce ne pourrait être que la partie émergée de l'iceberg. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Les extensions «Add to Feedly» et «Tweet This Page» ont disparu de la boutique en ligne du navigateur Chrome de Google. Le géant du web les a retirées au motif qu’elles violaient les conditions d’utilisation de son service. Ces modules complémentaires ont en effet été rachetés à leurs créateurs dans le but de les détourner pour diffuser des publicités intrusives sur les machines de leurs utilisateurs.

Amig Agarwal, l’auteur de «Add To Feedly» qui compte quelque 30 000 utilisateurs, a raconté dans un billet de blog avoir reçu un jour «une offre à quatre chiffres pour quelque chose qui n’a pris qu’une heure à créer». Face à cette proposition alléchante, il n’a pas hésité à monnayer son outil. Une décision qu’il regrette aujourd’hui, car, un mois plus tard, il s’est rendu compte que son extension avait été mise à jour, non pas pour corriger des bugs mais pour diffuser des publicités intrusives. «Ce ne sont pas des bannières habituelles. Ce sont des publicités invisibles qui fonctionnent en arrière-plan et remplacent des liens», explique-t-il.

Le site spécialisé OMG Chrome, qui a révélé l’affaire, ainsi que Ars Technica suggèrent que ces deux extensions ne seraient pas les seules concernées par ce problème de détournement.

(L'essentiel/man)