Stratégie marketing?

03 janvier 2014 12:32; Act: 03.01.2014 13:01 Print

Facebook accusé de lire vos messages privés

Deux internautes américains attaquent en justice le réseau social, l'accusant d'analyser les conversations privées échangées sur la plateforme à des fins de marketing.

storybild

Le réseau social de Mark Zuckerberg est accusé de lire les URL placées dans les messages privés des utilisateurs afin d'utiliser ces informations. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook doit faire face à une plainte collective aux États-Unis lancée lundi en Californie, rapporte le Financial Times. Matthew Campbell et Michael Hurley, deux internautes américains, accusent le plus grand réseau social de scanner les liens URL intégrés dans les conversations privées sur la plateforme, à des fins de prospection de données et de profilage d’utilisateurs, sans leur consentement. Le but consiste à vendre ensuite ces informations à des sociétés de marketing tierces, dénoncent les plaignants.

La plainte, qui s’appuie également sur une enquête indépendante de l’entreprise suisse High Tech Bridge, affirme que cette pratique viole la loi sur la protection des communications électroniques. Elle a été déposée au nom de tous les utilisateurs de Facebook qui, aux États-Unis, ont envoyé ou reçu un message privé contenant un lien URL. Les plaignants estiment que Facebook trompe les utilisateurs en leur faisant croire qu’ils disposent d’un système privé de communication.

Celui-ci est particulièrement rentable pour le réseau social, car les membres de la plateforme sont susceptibles de révéler des informations sur eux-mêmes qu’ils ne donneraient pas s’ils savaient que leur contenu était surveillé, ajoutent-ils. «Nous estimons que les allégations sont sans fondement et nous nous défendrons vigoureusement», a pour sa part commenté un porte-parole de Facebook sur le site Cnet.

(L'essentiel Online/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • RamBo le 03.01.2014 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    Comment ? Face-de-Bouc pas sûr ? J'connais des gens qui croient vraiment s'ils cochent "sphère privée" que c'est du privé :-))) Tout ce qui s'écrit donne des traçes, et connaissant l'histoire NSA ............ Donc, FB sait qui couche avec qui, quand et où ? Merveilleux ! Et on se fàache si Google veut "filmer" nos façades !

  • Simon le 03.01.2014 13:28 Report dénoncer ce commentaire

    «Nous estimons que les allégations sont sans fondement et nous nous défendrons vigoureusement», S'ils étaient vraiment innocents, pourquoi utiliser le verbe "estimer", suivi de "fondements" et d'une "défense vigoureuse"? Sachant mon innocence, je dirais plutôt: 'Les allégations sont fausses et ne nous inquiètent pas d'avantage.'

  • Schwarzy le 06.01.2014 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    solution sans magie et très simple à mettre en oeuvre: n'utilisez pas Facebook. Ce n'est pas une obligation d'avoir un compte Facebook.

Les derniers commentaires

  • Schwarzy le 06.01.2014 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    solution sans magie et très simple à mettre en oeuvre: n'utilisez pas Facebook. Ce n'est pas une obligation d'avoir un compte Facebook.

  • silvy le 03.01.2014 21:18 Report dénoncer ce commentaire

    chest vrais et pas que facebook , quand vous alez visitee un site , automaticament tous les pub corespondant entre dans votre site

  • alexis nogood le 03.01.2014 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    ils pourront toujours tenter de porter plainte mais ca n'aboutira pas. pourquoi? parce que c'est écris dans les clauses de ''contrat'' que vous acceptez sans les lire lors de l'inscription.

  • RamBo le 03.01.2014 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    Comment ? Face-de-Bouc pas sûr ? J'connais des gens qui croient vraiment s'ils cochent "sphère privée" que c'est du privé :-))) Tout ce qui s'écrit donne des traçes, et connaissant l'histoire NSA ............ Donc, FB sait qui couche avec qui, quand et où ? Merveilleux ! Et on se fàache si Google veut "filmer" nos façades !

  • Simon le 03.01.2014 13:28 Report dénoncer ce commentaire

    «Nous estimons que les allégations sont sans fondement et nous nous défendrons vigoureusement», S'ils étaient vraiment innocents, pourquoi utiliser le verbe "estimer", suivi de "fondements" et d'une "défense vigoureuse"? Sachant mon innocence, je dirais plutôt: 'Les allégations sont fausses et ne nous inquiètent pas d'avantage.'