Vie privée

24 juin 2019 09:48; Act: 24.06.2019 11:47 Print

Facebook appelle les États à plus de régulation

Après plusieurs polémiques sur la protection de la vie privée, le réseau social a demandé aux États de faire davantage pour mieux réguler les géants du numérique.

storybild

Ancien vice-Premier ministre de David Cameron (à droite), Nick legg (à gauche) est devenu responsable de la communication de Facebook. Il évoque un besoin de nouvelles règles de conduite. (photo: AFP/Henry Nicholls)

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook a appelé lundi les gouvernements à faire davantage en matière de régulation des géants du numérique, dont les pratiques sont souvent mises en cause notamment sur la protection des données ou la diffusion de fausses informations. «Ce ne sont pas aux sociétés privées, qu'elles soient grandes ou petites, de proposer ces règles. Ce sont aux responsables politiques élus démocratiquement dans le monde démocratique de le faire», a déclaré Nick Clegg, responsable de la communication de Facebook, interrogé par la BBC.

L'ancien vice-Premier ministre libéral-démocrate du Royaume-Uni insiste sur le fait que les groupes comme Facebook doivent mettre en avant leur expérience, en défendant les régulations plutôt qu'en s'y opposant. Selon lui, il y a un besoin de nouvelles «règles de conduite». Interrogé sur le référendum de juin 2016 sur le Brexit, M. Clegg affirme n'avoir «pas de preuve» d'une éventuelle interférence russe: «Même si je comprends pourquoi les gens veulent en quelque sorte réduire ce tremblement de terre dans la politique britannique à un complot ou une conspiration, ou à l'utilisation des réseaux sociaux, j'ai bien peur que les racines de l'euroscepticisme britannique soient bien plus profondes».

Facebook est régulièrement accusé de ne pas faire assez pour empêcher la diffusion de fausses informations. Le réseau social est également sous le feu des critiques après plusieurs scandales sur les données privées et notamment une faille dans la sécurité de sa messagerie cryptée WhatsApp. Les géants technologiques américains sont en outre dans le viseur des régulateurs qui les accusent de pratiques anticoncurrentielles, si bien que des responsables politiques aux États-Unis plaident pour leur démantèlement. Début avril, le patron et fondateur de Facebook Mark Zuckerberg avait déjà appelé les pouvoirs publics dans le monde à jouer un «rôle plus actif» pour réguler Internet.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • coluche le 24.06.2019 14:34 Report dénoncer ce commentaire

    et dire qu'il suffirait de ne pas l'utiliser pour que les données ne soient pas diffusées et les gens influancés.

Les derniers commentaires

  • coluche le 24.06.2019 14:34 Report dénoncer ce commentaire

    et dire qu'il suffirait de ne pas l'utiliser pour que les données ne soient pas diffusées et les gens influancés.