Réseaux sociaux

30 juillet 2020 17:43; Act: 30.07.2020 17:45 Print

Facebook casse sa tirelire pour les stars de TikTok

La plateforme sociale a offert des ponts d’or à des créateurs de contenu en vue du lancement officiel de son clone sur Instagram. Son rival réagit.

storybild

À l’instar de TikTok, la fonction Reels permet de partager des vidéos de forme courte, 15 secondes, sous fond musical. (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

L’avenir de TikTok est toujours en suspens aux États-Unis en raison des tensions sino-américaines. Cela n’empêche pas Facebook d’assurer ses arrières. La firme de Mark Zuckerberg a fait des offres lucratives à certains des créateurs les plus populaires de TikTok pour utiliser Reels, son clone greffé sur Instagram. Les montants seraient de l’ordre de centaines de milliers de dollars, selon des sources du Wall Street Journal. Un adolescent populaire sur TikTok a déclaré au quotidien américain qu’il rejoindrait probablement Instagram Reels. Il a refusé de détailler l’offre qui lui a été faite, affirmant être tenu par une cause de confidentialité imposée par la filiale de Facebook. Instagram propose également de couvrir les coûts de production de leurs vidéos.

Les contrats d’exclusivité proposés aux meilleurs créateurs de contenu sont devenus monnaie courante dans le monde numérique, à l’exemple des streamers de jeux vidéo que se disputent les plateformes Twitch, YouTube et Facebook. Pour les créateurs qui ne veulent pas publier exclusivement sur Reels, Instagram les incite financièrement à publier d’abord sur sa plateforme, une technique connue dans cette industrie sous le nom de «premiers regards».

Opération rattrapage pour Facebook

Pour éviter l’exode de ses stars sur Reels, TikTok a réagi en annonçant la semaine dernière la création d’un fonds de 200 millions de dollars (170 millions d'euros environ) pour les Etats-Unis. La firme chinoise dirigée par un Américain vient de renchérir le montant à 1 milliard de dollars sur les 3 prochaines années. Pour l’Europe, ce sera 300 millions de dollars alloués sur cette même période. L’argent aidera les créateurs de la plate-forme à «réaliser des revenus supplémentaires qui aident à récompenser le soin et le dévouement qu’ils mettent à la création et au public qu’ils inspirent».

Facebook prévoit de déployer officiellement Reels dans les prochaines semaines. Le service est déjà en test dans plusieurs pays, dont la France. À force de campagnes publicitaires à grands frais sur… Facebook et Instagram, TikTok a réussi à devenir un rival de poids, contrairement aux prévisions de Mark Zuckerberg en novembre dernier. «Leur taux de rétention d’utilisateurs n’est pas très élevé une fois qu’ils arrêtent de faire de la publicité», avait-il notamment commenté. La valeur de TikTok est estimée à 50 milliards de dollars sur la base d’un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars attendu cette année.

(L'essentiel/Laurent Favre)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.