Décision en Allemagne

07 février 2019 10:23; Act: 07.02.2019 11:07 Print

Facebook devra limiter la collecte de données

Les autorités allemandes de la concurrence ont exigé jeudi, du réseau social, qu'il restreigne la collecte de données sur ses sites Instagram et WhatsApp.

storybild

Facebook est souvent critiqué pour sa politique en matière de données privées. (photo: AFP/Josh Edelson)

Sur ce sujet
Une faute?

Le gendarme allemand de la concurrence a interdit jeudi, à Facebook, de rattacher d'office au profil de ses utilisateurs les données collectées principalement sur ses filiales Whatsapp et Instagram, pour limiter l'exploitation de ces informations personnelles par le géant américain. «Facebook ne peut plus contraindre ses utilisateurs à accepter une collecte quasiment illimitée de leurs données» via des sites tiers, qui place le groupe en «position dominante», a résumé le patron de l'Office anticartel allemand, Andreas Mundt.

Whatsapp et Instagram, deux applications détenues par le groupe américain, pourront poursuivre leur propre collecte de données. Mais Facebook ne pourra les «combiner» avec les données de ses utilisateurs qu'avec leur «consentement explicite», explique le Bundeskartellamt dans sa décision. «L'objectif est d'empêcher la fusion de toutes les informations que Facebook collecte à notre sujet», et plus largement de «contraindre les géants de la tech à adapter leur modèle économique au droit de la concurrence», a expliqué Andreas Mundt. Concrètement, Facebook devra soumettre dans les quatre mois une modification de ses conditions d'utilisation au Bundeskartellamt, qui devra ensuite les approuver.

Le géant américain sort déjà d'une année 2018 marquée par un flot quasi ininterrompu de polémiques, accusé d'avoir servi de plateforme à la manipulation politique ou d'avoir mal protégé les données personnelles des utilisateurs. Alors qu'il fêtait lundi ses 15 ans, le réseau social tente notamment de faire oublier le fiasco Cambridge Analytica, le récent scandale sur l'exploitation de données d'utilisateurs de Facebook à leur insu pour des fins politiques notamment pendant la campagne présidentielle de Donald Trump.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • No Way! le 07.02.2019 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Un bon coup de sabre... mais dans l‘eau! Les données circuleront par d‘autres chemins et seront toujours utilisées à nos dépend et à notre insu par ceux qui les collectes! Uniquement 2 solutions : limitation drastique des informations que vous partagez pour "limiter la casse" ou se passer de GAFA & consorts!

  • Ahahah le 07.02.2019 16:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme demander à un pédophile de gérer une crèche sans toucher les enfants...

  • cqfd le 07.02.2019 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    Mais quittez cette nuisance, au moins quelques semaines. Ils changeront leurs politiques tout seul !!

Les derniers commentaires

  • cqfd le 07.02.2019 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    Mais quittez cette nuisance, au moins quelques semaines. Ils changeront leurs politiques tout seul !!

  • Ahahah le 07.02.2019 16:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme demander à un pédophile de gérer une crèche sans toucher les enfants...

  • No Way! le 07.02.2019 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Un bon coup de sabre... mais dans l‘eau! Les données circuleront par d‘autres chemins et seront toujours utilisées à nos dépend et à notre insu par ceux qui les collectes! Uniquement 2 solutions : limitation drastique des informations que vous partagez pour "limiter la casse" ou se passer de GAFA & consorts!