Enceintes connectées

10 octobre 2018 15:02; Act: 10.10.2018 15:20 Print

Facebook et Google lancent la guerre des hubs

Les deux géants du web ont chacun de leur côté présenté tout récemment de nouvelles enceintes connectées, proposant des fonctions inédites.

storybild

Les firmes veulent concurrencer Google. (photo: AFP/Courtesy of Google)

Sur ce sujet

Dans la même veine qu'Amazon avec l'Echo Show, Facebook et Google viennent de dévoiler coup sur coup deux nouvelles enceintes connectées qui ont pour point commun de disposer chacune d'un grand écran optimisant l'accès à leurs services respectifs. L'idée pour Facebook est de proposer un appareil simple à utiliser, permettant essentiellement de passer des appels vidéo entre «amis» via Messenger par simples commandes vocales («Hey Portal»), quoi que l'on fasse par ailleurs.

Le produit a été pensé afin de pouvoir mettre en relation jusqu'à sept personnes, et peu importe que toutes disposent ou non d'un Portal pourvu qu'elles soient toutes connectées à la messagerie de Facebook. L'appareil peut également afficher des diaporamas issus d'albums photo sur Facebook ainsi que toutes les dernières notifications en provenance du réseau social. Pour Google, ce nouveau venu dans la gamme Home doit permettre de mieux profiter de ses services en ligne tels que YouTube, Photos ou encore Maps pour écouter de la musique, regarder des vidéos, visionner ses photos ou choisir un itinéraire. Il offre également la possibilité de contrôler d'autres appareils connectés (thermostats, luminaires, etc.).

Côté caractéristiques techniques, le Portal dispose d'un écran de 10 pouces (1280 x 800 pixels) là où le Portal+ propose une diagonale plus large de 15 pouces (1920 x 1080 pixels), le tout bénéficiant de l'assistant intelligent Alexa d'Amazon et d'une caméra de 8 Mégapixels. En revanche, pas de caméra sur Google Home Hub qui dispose aussi d'un écran un peu plus petit, de 7 pouces, et de tout le savoir-faire de Google Assistant. Du côté des prix, les Portal et Portal+ sont proposés aux États-Unis à respectivement 199 et 349 dollars, quand le Google Home Hub s'affiche à seulement 149 dollars.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.