Censure politique

05 septembre 2018 21:03; Act: 06.09.2018 16:10 Print

Facebook et Twitter ne s'installeront pas en Chine

Interrogé par le Sénat américain, les deux principaux réseaux sociaux ont affirmé mercredi ne pas avoir l'intention de se développer en Chine, où une trop grande censure règne.

storybild

Facebook et Twitter font partie des applications bloquées en Chine. (photo: AFP/Chandan Khanna)

Sur ce sujet
Une faute?

Des dirigeants de Facebook et Twitter ont affirmé mercredi qu'ils n'avaient aucun projet de s'implanter en Chine, où les réseaux sociaux basés au États-Unis sont bloqués. «Pour aller en Chine, il nous faudrait pouvoir garder nos valeurs et ce n'est pas possible à l'heure actuelle», a expliqué la numéro deux de Facebook, Sheryl Sandberg, devant une commission du Sénat américain. Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a fait plusieurs visites récentes en Chine.

Le patron de Twitter, Jack Dorsey, a également indiqué aux membres de la commission qu'il n'avait pas l'intention de développer sa plateforme en Chine. «Quand nous avons été bloqués, nous avons décidé que le combat n'en valait pas la peine en ce moment, et nous avons d'autres priorités», a-t-il expliqué. Les deux plateformes sont inaccessibles en Chine, bloquées depuis 2009 par les autorités dans le cadre de leur «grande muraille électronique» visant à contrôler les contenus en ligne.

Facebook et ses projets discrets

Un projet de Google de développer un moteur de recherche compatible avec la censure pour se réinstaller en Chine a suscité l’inquiétude des employés du géant de la technologie et la colère des organisations de défense des droits de l'homme, illustrant le dilemme auquel est confronté le secteur pour accéder à des marchés lucratifs. Le projet de Google, baptisé Dragonfly, «représenterait une capitulation alarmante de Google concernant les droits de l'homme», ont dénoncé quatorze associations.

L'an dernier, Facebook a discrètement lancé en Chine, par le biais d'un développeur local, une application de partage de photos baptisée «Colorful Balloons» (Ballons de couleur). Et il y a deux ans, le réseau social avait été accusé d'avoir développé des outils permettant de filtrer les sujets interdits par la censure chinoise.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lénine Staline Mao le 06.09.2018 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ou c'est bien dommage.

Les derniers commentaires

  • Lénine Staline Mao le 06.09.2018 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ou c'est bien dommage.