Réseaux sociaux

03 juillet 2020 08:17; Act: 03.07.2020 08:21 Print

Facebook fait un bide avec son clone de TikTok

Le géant américain va fermer son app Lasso. Tous ses espoirs reposent désormais sur la fonction Reels de sa filiale Instagram pour mater son rival.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook multiplie les tentatives pour damer le pion à TikTok. Et pour l’instant, le succès est encore loin d’être au rendez-vous. La firme de Menlo Park va fermer le 10 juillet prochain Lasso, une application lancée il y a un an et demi. Empruntant les recettes de l’app' chinoise, Lasso invitait ses utilisateurs à publier des vidéos jusqu’à 15 secondes avec comme fond sonore les chansons les plus populaires du moment.

L’application était centrée autour d’un flux automatisé de recommandations de vidéos, et elle permettait également aux utilisateurs de parcourir des hashtags et d’accéder à une page de découverte selon les centres d’intérêt. L’app Lasso avait été limitée géographiquement aux États-Unis et à des pays d’Amérique latine. Des rumeurs avaient circulé sur un éventuel lancement en Inde. Elle n’avait pas connu un lancement optimal, rappelle le site Techcrunch: son développeur en chef avait en effet quitté Facebook quelques jours après son lancement.

À la fonction Reels de jouer

Cette annonce intervient peu de temps après le lancement de la fonction Reels liée à l’app de sa filiale Instagram. La recette varie peu: il s’agit toujours de publier de courts messages vidéo sur fond musical. Après le Brésil, les tests de la fonction ont été étendus en France et en Allemagne.

C’est désormais le nouveau cheval de Facebook dans la bataille qui l’oppose à TikTok, propriété du groupe chinois Bytedance. La firme américaine n’a donc toujours pas renoncé à couper l’herbe sous les pieds de son concurrent qui a affiché une grosse croissance durant le confinement. En octobre dernier, Mark Zuckerberg avait pourtant jugé devant ses employés que TikTok dépensait beaucoup d’argent dans le vide. «Leur taux de rétention d’utilisateurs n’est pas très élevé une fois qu’ils arrêtent de faire de la publicité», avait-il notamment commenté.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luc D. le 03.07.2020 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    TikTok ? Tel nom est normalement donné à des personnages fictifs destinés à des enfants de 4 ans ! Là, il y a même des soi-disant adultes qui s'occupent avec cela !

  • Stop tout ça le 03.07.2020 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    TikoTok c'est l'appli pour abrutir encore plus une génération déjà bien hasardeuse...

  • Veronika le 03.07.2020 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    TikTok c'est servir des données personnelles parfois aussi confidentielles à la dictature chinoise. Ceux qui l'utilisent doivent ne pas critiquer la RPC de Pékin, sinon ça ira mal pour eux!

Les derniers commentaires

  • Veronika le 03.07.2020 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    TikTok c'est servir des données personnelles parfois aussi confidentielles à la dictature chinoise. Ceux qui l'utilisent doivent ne pas critiquer la RPC de Pékin, sinon ça ira mal pour eux!

  • Stop tout ça le 03.07.2020 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    TikoTok c'est l'appli pour abrutir encore plus une génération déjà bien hasardeuse...

  • Luc D. le 03.07.2020 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    TikTok ? Tel nom est normalement donné à des personnages fictifs destinés à des enfants de 4 ans ! Là, il y a même des soi-disant adultes qui s'occupent avec cela !