D'ici 2017

23 janvier 2014 07:24; Act: 23.01.2014 13:11 Print

Facebook pourrait perdre 80% de ses utilisateurs

Le réseau social ne serait qu'une maladie infectieuse, finalement en voie de disparition, à en croire une étude menée par deux étudiants en doctorat de l'université de Princeton.

storybild

Selon l'étude de l'université de Princeton, le déclin de Facebook devrait débuter dès 2014 et s'accélérer entre 2015 et 2017. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Ces deux aspirants docteurs en ingénierie mécanique et aérospatiale sont arrivés à ces conclusions dans une étude publiée en ligne, en cours d'évaluation par leurs pairs avant publication officielle. Se basant sur la progression, puis la chute de MySpace, précurseur de Facebook, John Cannarella et Joshua Spechlere affirment que le réseau social le plus important du monde, qui regroupe plus d'1,1 milliard d'usagers et fêtera le mois prochain ses dix ans d'existence, se dirige vers une chute brutale.

«Il a été montré que les idées, comme les maladies, se propagent de manière infectieuse entre les gens, avant de mourir, et cela a été décrit avec succès par les modèles épidémiologiques», ont écrit ces chercheurs. Ils ont appliqué un modèle épidémiologique modifié pour décrire la dynamique des utilisateurs des réseaux sociaux, se servant de données Google qui sont du domaine public. Et ils sont arrivés à la conclusion que Facebook, dont l'action a atteint un record mardi à 58,51 dollars, avait atteint son sommet en 2012, et allait «connaître un déclin rapide», corroborant des études selon lesquelles les plus jeunes usagers avaient commencé à quitter le réseau social en 2013.

«Facebook devrait connaître un déclin rapide dans les années à venir, diminuant de 20% de sa taille maximale d'ici à décembre 2014», écrivent les deux auteurs de l'étude publiée sur ArXiv.org, qui estiment aussi que le réseau social devrait perdre «80% de sa base d'utilisateurs maximale entre 2015 et 2017». Jusqu'à présent, le réseau semble en bonne santé, et l'augmentation du prix des actions Facebook a fait de Sheryl Sandberg, sa directrice des opérations, une milliardaire. Mark Zuckerberg, 29 ans, son créateur et PDG, a lui une fortune estimée à 19 milliards de dollars.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Arno le 23.01.2014 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    FB oü le reigne de la vanité ! Tout le monde s'y prend pour une star et croit que sa propre vie peut interesser les autres... Franchement à part les gens qui utilisent cela pour conserver des liens avec des êtres chers et qui habitent loin d'eux je trouve l'outil ridicule... Ce serait un bien que les gens redeviennent plus simple, moins superficiel.

  • IT Jack le 23.01.2014 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Au debut c'était amusant, pratique et une belle alternative aux mails pour communiquer avec ses connaissances à l'étranger. Mais maintenant facebook soule simplement. Facebook à gaché noel en publiant les cadeaux que je venais de commander sur le net, sur tous les ordinateurs de mon reseau privée. Aujourd'hui facebook c'est que du spam, invitation de jeux et encore plus de spam.

  • Zucker le 23.01.2014 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Si ces deux derniers ont vraiment cette fortune qu’ils les retirent de la banque et/ou qu’ils convertissent cette somme ou la plus grosse partie en or. Par les temps qui courent vaut mieux faire ainsi. Avec toutes les magouilles que les banques font avec l'argent et les états, autant un jour on ne peut plus enlever sont propre argent autant un autre jour l'argent à perdu un gros pourcentage de sa valeur.

Les derniers commentaires

  • Racapak le 23.01.2014 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    Facebook est probabelemnt un phénomène de mode. Et alors, s'il disparait, qu'est-ce qu'on en a à faire? Zucki et compagnie s'en seront mis plein les fouilles et investiront dans une autre "géniale" idée. Par ailleurs, rien n'est éternel, donc c'est effectivement idiot de mener une étude dont on connait de facto les résultats...

    • caroline le 24.01.2014 07:35 Report dénoncer ce commentaire

      entièrement d'accord

  • Arno le 23.01.2014 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    FB oü le reigne de la vanité ! Tout le monde s'y prend pour une star et croit que sa propre vie peut interesser les autres... Franchement à part les gens qui utilisent cela pour conserver des liens avec des êtres chers et qui habitent loin d'eux je trouve l'outil ridicule... Ce serait un bien que les gens redeviennent plus simple, moins superficiel.

    • RamBo le 23.01.2014 13:05 Report dénoncer ce commentaire

      Je peux signer votre commentaire, il reprend exactement mon opinion. Mais malheureusement, surtout des jeunes respectivement des adultes affichant le quotien d'intelligence d'une personne de 15 ans sont devenus totalement accros, c'est une vraie dépendance, une maladie comme le reprend très correctement l'auteur.

    • Mikas le 23.01.2014 14:04 Report dénoncer ce commentaire

      Je n'aurais pas pu le dire mieux. La façon dont chacun utilise FB en dit long sur sa personnalité.

  • l'écoeuré le 23.01.2014 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est l'outil d'espionnage le plus performant jamais mis au point, donc rien que pour ça faudrait quitter FB

  • Franck lamontagnedesucre le 23.01.2014 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    inévitablement, je ne comprends même pas qu'on puisse investir dans des actions FB

  • Zucker le 23.01.2014 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Si ces deux derniers ont vraiment cette fortune qu’ils les retirent de la banque et/ou qu’ils convertissent cette somme ou la plus grosse partie en or. Par les temps qui courent vaut mieux faire ainsi. Avec toutes les magouilles que les banques font avec l'argent et les états, autant un jour on ne peut plus enlever sont propre argent autant un autre jour l'argent à perdu un gros pourcentage de sa valeur.