Contre le hameçonnage

23 juin 2015 19:27; Act: 23.06.2015 20:00 Print

Facebook présente un nouvel outil de sécurité

Face à l'afflux de messages malveillants, le réseau social tente de renforcer la sécurité pour ses utilisateurs.

storybild

Les utilisateurs de Facebook sont souvent victimes de hameçonnage. (photo: Lukas Schulze)

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook a présenté mardi un nouvel outil de sécurité pour aider ses utilisateurs à détecter et à se débarrasser des logiciels malveillants. En collaboration avec des sociétés de sécurité informatique comme Kaspersky Lab, ESET, F-Secure et Trend Micro, le réseau social a indiqué être parvenu à détecter la présence de ces logiciels sur les ordinateurs de deux millions de personnes.

«Pour ces personnes là, nous proposons un outil de nettoyage qui fonctionne pendant que vous continuez à utiliser Facebook, et qui vous informe de la fin de l'analyse et vous montre ce qui a été trouvé», a expliqué Trevor Pottinger, ingénieur de Facebook chargé de la sécurité. Le programme utilise «une combinaison de signaux pour trouver les endroits infectés et enlever le logiciel de l'ordinateur, même s'il n'envoie pas activement de spams ou des liens nuisibles», a-t-il précisé.

Les utilisateurs de Facebook sont très souvent victimes de «hameçonnage» (ou phishing) par des emails semblant provenir d'un contact connu, a rappelé Kate Kochetkova, de Kaspersky Lab. «Un hameçonnage sur cinq vise des notifications Facebook», a-t-elle souligné. «Alors soyez vigilants, car lorsque vous recevez des emails qui semblent venir de Facebook ils peuvent être faux. Il y a beaucoup de chevaux de Troie aussi qui visent des utilisateurs de Facebook». Les escrocs peuvent aussi utiliser Facebook pour que vous appuyez sur le bouton «j'aime» de produits ou de services que vous ne souhaitez pas promouvoir.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Simon le 28.06.2015 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    Il existe des alternatives Européenne à Facebook et qui sont "open source". Protégez vos donnée personnel. On ne sait pas que ces sociétés en ferons dans 5, 10 ou 15ans. (Historique de vos recherches sur le net, etc..)

  • tonton beber le 24.06.2015 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    une bonne pratique de sécurité serait de bloquer tout ce qui vient de facebook. quant au bouton like, il suffit de simplement l'exclure avec adblock ...

Les derniers commentaires

  • Simon le 28.06.2015 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    Il existe des alternatives Européenne à Facebook et qui sont "open source". Protégez vos donnée personnel. On ne sait pas que ces sociétés en ferons dans 5, 10 ou 15ans. (Historique de vos recherches sur le net, etc..)

  • tonton beber le 24.06.2015 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    une bonne pratique de sécurité serait de bloquer tout ce qui vient de facebook. quant au bouton like, il suffit de simplement l'exclure avec adblock ...