Rachat d'Oculus

26 mars 2014 08:52; Act: 26.03.2014 13:24 Print

Facebook se lance dans la réalité virtuelle

Le réseau social en ligne se lance sur le créneau de la réalité virtuelle avec l'achat annoncé mardi, pour environ 2 milliards de dollars, de la société californienne Oculus.

storybild

L'annonce du nouvel achat était accueillie sans grand enthousiasme à la Bourse de New York. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Où s'arrêtera la soif d'acquisitions de Facebook? À peine plus d'un mois après l'application mobile WhatsApp, le réseau social en ligne a annoncé mardi vouloir acheter Oculus VR, un spécialiste de la réalité virtuelle utilisée entre autres pour des jeux vidéo. Facebook avait mis 19 milliards de dollars sur la table pour WhatsApp, qui renforçait sa position dans le mobile fortement développée ces deux dernières années.

Oculus, qui fait entrer le groupe sur un tout autre créneau d'activité, va lui coûter "seulement" 2 milliards environ. «Le mobile est la plateforme d'aujourd'hui, et maintenant nous nous préparons pour les plateformes de demain», a commenté le PDG-fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg, en présentant l'opération, qualifiée de «pari à long terme sur l'avenir de l'informatique». Il a en effet rappelé que dans le passé, de nouvelles plateformes étaient apparues successivement, évoquant le PC, Internet, puis le mobile.

Ambitions dépassant les jeux vidéo

Pour Mark Zuckerberg, «l'une des plateformes du futur les plus enthousiasmantes est notre vision, ou la modification de ce que nous voyons pour créer des expériences augmentées et immersives». Oculus est une jeune startup californienne justement spécialisée dans les technologies de réalité augmentée. Son seul produit annoncé pour l'instant est le casque Oculus Rift, destiné surtout aux jeux vidéo, pour lequel déjà plus de 75 000 kits de développement ont été commandés, selon Facebook. Le réseau social assure ne pas vouloir changer les projets dans les jeux vidéo d'Oculus.

Mais «les jeux sont seulement le début. Après le jeu, nous allons faire d'Oculus une plateforme pour beaucoup d'autres expériences», a promis Mark Zuckerberg. Et d'évoquer l'utilisation du casque pour assister à des cours virtuels, consulter un médecin à distance ou faire des achats dans un magasin virtuel. «Nous sommes enthousiastes à l'idée de travailler avec Mark et Facebook pour fournir la meilleure plateforme de réalité virtuelle au monde», a assuré pour sa part le cofondateur et patron d'Oculus, Brendan Iribe. «La mission de Facebook est de connecter le monde, et Oculus développe un nouveau médium qui aide les gens à communiquer de manière complètement différente».

(L'essentiel/AFP)