Élections présidentielles USA

22 septembre 2020 22:55; Act: 23.09.2020 10:33 Print

Facebook se prépare au pire pour éviter le chaos

Le vice-président du groupe a indiqué que Facebook avait élaboré des plans pour gérer la circulation d’informations, si l’issue de l’élection du 3 novembre tourne à la violence ou au chaos.

storybild

Facebook est sous pression pour montrer qu’il n’est plus un moyen de désinformation massive comme lors de l’élection présidentielle de 2016. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook prendra des mesures exceptionnelles pour «contenir la circulation» de certaines informations sur sa plateforme, si l’issue de l’élection présidentielle américaine tourne à la violence ou au chaos, a affirmé mardi, un dirigeant du groupe dans un entretien au Financial Times.

Nick Clegg, vice-président de Facebook en charge des affaires internationales, a indiqué que le groupe de réseaux sociaux avait élaboré des plans pour gérer la circulation d’informations en cas de scénarios allant des tensions sociales à des contestations politiques. «Nous avons des options d’urgence si l’on fait face à des circonstances chaotiques, voire pire, violentes», a confié Nick Clegg au Financial Times, sans toutefois donner de détails sur les dispositions que prendrait Facebook.

Sous pression

Ces préparations à l’issue du vote du 3 novembre interviennent alors que le géant des réseaux sociaux est sous pression pour montrer qu’il n’est plus un moyen de désinformation massive comme dans les scrutins de 2016 ou le référendum britannique sur le Brexit.

«On a déjà agi dans d’autres parties du monde où il y avait une réelle instabilité sociale et on a les outils de toute évidence», a ajouté le dirigeant évoquant «des mesures très exceptionnelles pour restreindre la circulation de contenus» sur la plateforme.

Le journal rappelle que pendant des périodes de troubles au Sri Lanka et en Birmanie, Facebook avait réduit le volume de contenus que pouvaient partager ceux qui enfreignent les règles de façon répétée. Récemment Facebook a retiré les comptes du groupe américain d’extrême droite Patriot Prayer, impliqué dans des violences contre des manifestants antiracistes à Portland dans l’ouest du pays, et dont l’un des membres avait été tué.

(L'essentiel/AFP/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JDCJDR le 23.09.2020 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    La solution c'est de fermer Facebook et co jusqu'aux élections. Puis on se rendra compte que la vie est mieux sans et on aura pas besoin de les rallumer.

  • Unicorn le 23.09.2020 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    Qui choisi ce qui est filtré ou non, quels sont les critères de sélection? Comment éviter les abus? Contenir la circulation est aussi une forme de manipulation. Si la population américaine est incapable de s'informer par des moyens fiables afin de se faire une opinion personnelle, et se laisse facilement convaincre par ce qui traine sur Facebook, le mieux ce serait encore de fermer la plateforme.

  • Fausse censure le 23.09.2020 05:40 Report dénoncer ce commentaire

    Par contre les pages nazis aucun soucis

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 23.09.2020 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    Qui choisi ce qui est filtré ou non, quels sont les critères de sélection? Comment éviter les abus? Contenir la circulation est aussi une forme de manipulation. Si la population américaine est incapable de s'informer par des moyens fiables afin de se faire une opinion personnelle, et se laisse facilement convaincre par ce qui traine sur Facebook, le mieux ce serait encore de fermer la plateforme.

  • JDCJDR le 23.09.2020 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    La solution c'est de fermer Facebook et co jusqu'aux élections. Puis on se rendra compte que la vie est mieux sans et on aura pas besoin de les rallumer.

  • Sleeping Joe le 23.09.2020 07:32 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle violence, quel chaos?? Les USA sont un pays stable, démocratique, presque endormi

    • Xavier le 23.09.2020 09:48 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, surtout très démocratique :-)

  • benvoyons le 23.09.2020 06:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comment des réseaux sociaux peuvent ils influencait des elections,la question est elle de montrer tout le bien fait de ces reseaux

    • @benvoyons le 23.09.2020 09:16 Report dénoncer ce commentaire

      Apparement t'es déjà lobotomisé par les réseaux sociaux...

    • pyramide le 23.09.2020 11:45 Report dénoncer ce commentaire

      la question elle est vite répondue....

  • Fausse censure le 23.09.2020 05:40 Report dénoncer ce commentaire

    Par contre les pages nazis aucun soucis