Réseau social

01 novembre 2018 10:54; Act: 02.11.2018 10:09 Print

Facebook se trouve face à des défis qui coûtent cher

Le réseau social, qui doit dépenser de grosses sommes d'argent pour s'adapter aux nouvelles donnes du marché, se trouve à un tournant de son histoire.

storybild

Le réseau de Mark Zuckerberg se trouve confronté à plusieurs enjeux. (photo: AFP/Drew Angerer)

Sur ce sujet

Contraint de dépenser des milliards de dollars pour assainir son réseau, confronté aux changements d'habitudes des consommateurs et à un effet de saturation qui ralentissent sa croissance, Facebook se retrouve, à presque 15 ans, à un tournant majeur de son histoire. Le premier réseau social au monde a publié mardi des résultats financiers trimestriels très attendus, qui ont confirmé la décélération de sa croissance, en termes de chiffre d'affaires, de rentabilité comme de popularité. Des tendances qui vont se poursuivre en 2019, ont prévenu ses responsables.

«Nous naviguons au milieu de défis et d'opportunités sur plusieurs fronts», a résumé Mark Zukerberg, jugeant que l'année 2018, marquée par de nombreuses polémiques (données personnelles, manipulations politiques, piratage etc...), avait été «dure». Les investisseurs se sont montrés extrêmement nerveux après la publication des résultats et le titre a opéré de violents mouvements de yo-yo, passant du rouge au vert en l'espace de quelques minutes, au gré des déclarations de Mark Zuckerberg.

La sécurité, autre enjeu

Premier défi de Facebook, a expliqué M. Zuckerberg, les gens aiment de plus en plus échanger messages, photos et vidéos de «façon plus privée» que sur le «fil d'actualités» classique de Facebook. Ils lui préfèrent les messageries Messenger et WhatsApp (détenues par le groupe) ou le format Stories, ces petits montages vidéo ou photo qui disparaissent après une journée, particulièrement populaires sur Instagram, également propriété de Facebook. Celui-ci s'est lancé dans un modèle «priorité aux stories», mais la transition s'est révélée plus ardue que prévu, a expliqué Mark Zuckerberg.

Autre gros défi, la sécurité. Entre le piratage de 29 millions de comptes, fin septembre, et la lutte contre tous les contenus problématiques, le groupe voit ses dépenses exploser (7,9 milliards sur le trimestre, contre 5,2 l'an dernier). Et 2019 sera «une nouvelle année d'investissements importants», a asséné Mark Zuckerberg, qui embauche à tour de bras et investit dans des technologies (intelligence artificielle...) destinées à mieux contrôler les contenus.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ITA le 05.11.2018 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    AAA cherche createur de Facebook 2.0 pour contraster le brave Zuckerberg et son reseau à la noix et aux bloccages n’ayant pas de sens !

  • Rourou le 01.11.2018 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'a qu'à faire un Facebook "premium", que dis-je "élite", payant, sans pubs, avec protection des données personnelles.

  • Oggy le 01.11.2018 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont les moyens, ils peuvent payer !

Les derniers commentaires

  • ITA le 05.11.2018 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    AAA cherche createur de Facebook 2.0 pour contraster le brave Zuckerberg et son reseau à la noix et aux bloccages n’ayant pas de sens !

  • Glou Glou Glou le 02.11.2018 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ils vont devoir vendre les donnees a encore plus d' entreprises ... pour generer du cash.

  • Oggy le 01.11.2018 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont les moyens, ils peuvent payer !

  • Rourou le 01.11.2018 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'a qu'à faire un Facebook "premium", que dis-je "élite", payant, sans pubs, avec protection des données personnelles.