Livraison

28 février 2019 09:28; Act: 28.02.2019 09:50 Print

FedEx va tester à son tour un robot livreur

Après Amazon, le géant américain de la livraison de lettres et de paquets s'apprête à expérimenter cette année un robot capable de livrer les colis.

Sur ce sujet
Une faute?

Après Amazon, entre autres, c'est au tour du géant américain de la livraison de lettres et de paquets Fedex de tester un robot capable de livrer les colis, a-t-il annoncé mercredi. Ce «SameDay Bot» sera testé cette année à Memphis, la ville de FedEx située dans le Tennessee (est), lorsque les autorités locales auront donné leur feu vert final. Il servira à acheminer dans la journée les achats des clients depuis le magasin jusqu'au domicile ou l'entreprise. De très nombreuses compagnies tentent de trouver des solutions moins coûteuses et moins polluantes que camions et chauffeurs pour «le dernier kilomètre» jusqu'au client final.

Ce robot «représente une étape historique dans notre mission qui consiste à résoudre les problèmes et les coûts liés à la livraison du "dernier kilomètre" dans la journée pour le secteur en plein essor du commerce en ligne, d'une façon sûre et bonne pour l'environnement», a déclaré une des responsables du groupe, Brie Carere, dans un communiqué. Le «SameDay Bot» est prévu pour circuler le long des trottoirs ou au bord des routes, sait éviter obstacles et piétons, et peut monter les marches, tout en circulant à 16 km/h maximum.

L'idée serait d'utiliser ces robots pour des livraisons courtes, depuis des points de vente comme Walmart, Target (supermarchés) ou Pizza Hut. Amazon a commencé récemment à tester dans les environs de Seattle, où est basé son siège, la livraison de colis par un petit robot nommé «Scout». Le fonds Vision Fund du japonais SoftBank, qui investit à tour de bras dans les technologies, vient quant à lui de verser près de 950 millions de dollars à la start-up américaine Nuro, spécialisée dans les petits véhicules autonomes de livraison.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • vinzz le 28.02.2019 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela restera je vous le dit un test...

Les derniers commentaires

  • vinzz le 28.02.2019 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela restera je vous le dit un test...