Web

30 septembre 2020 06:40; Act: 30.09.2020 10:39 Print

Flash supprimé, le jeu «FarmVille» fait ses adieux

Onze ans après son lancement, le célèbre jeu de Zynga va disparaître de Facebook, en raison de la fin de la technologie d’Adobe.

storybild

This undated image provided by Zynga shows a screenshot of Farmville 2, announced on Wednesday, Sept. 5, 2012. Not Long ago, online games company Zynga looked on pace to unseat much bigger, well-established rivals as it rode the popularity of "FarmVille," the clicking game of virtual cows and real money. But the iPad came along, and more people bought smartphones. People weren't playing Zynga's games on Facebook and computers as much as they used to. (AP Photo/Zynga) (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est la fin d’une ère. Lancé en 2009, «FarmVille» va tirer sa révérence. Son éditeur, Zynga, a annoncé cette semaine que son jeu, qui permet de gérer une ferme virtuelle, disparaîtrait de Facebook, le 1er janvier 2021. «Adobe cessant la distribution et la mise à jour de son service Flash Player pour tous les navigateurs web, Facebook cessera de supporter les jeux Flash sur sa plateforme», indique la société de développement. Les joueurs pourront effectuer des achats intégrés sur «FarmVille» jusqu’au 17 novembre et devront dépenser leurs crédits avant le 31 décembre, a par ailleurs averti la société.

«Nous espérons que les expériences de jeu que nous avons développées au fil des années vous ont fourni le plus haut niveau de divertissement que nous nous efforçons de réaliser ici, chez Zynga», a encore écrit la firme, dans un communiqué. «FarmVille» aura été l’un des premiers logiciels à populariser le modèle du free-to-play (gratuité avec achats intégrés), toujours en vogue aujourd’hui dans des titres très populaires, tels que «Fortnite».

Jeu le plus joué sur Facebook pendant plusieurs années, «FarmVille» attirait près de 30 millions d’internautes chaque jour au sommet de sa popularité. Mais il a aussi suscité l’agacement des autres membres du réseau social, importunés par ces fameuses notifications envoyées par les joueurs pour les inviter à jouer. Sa disparition n’enterre pas définitivement la saga. Le jeu continue sa carrière sur mobile. Zynga a d’ailleurs annoncé la sortie imminente de «FarmVille 3».

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.