Objets connectés

20 août 2019 21:37; Act: 21.08.2019 09:53 Print

Gare aux arnaques via les assistants vocaux

Utiliser Siri, Alexa ou Google Assistant pour téléphoner à des entreprises peut exposer les utilisateurs à des escrocs usurpant l'identité des sociétés.

storybild

Les enceintes connectées embarquent des assistants vocaux. (photo: Eric Risberg)

Sur ce sujet
Une faute?

Parfois accusés de ne pas respecter la vie privée des utilisateurs, les assistants vocaux embarqués dans divers appareils facilitent la vie des utilisateurs. Mais ils peuvent aussi les tromper lorsqu'ils sont utilisés pour appeler des entreprises, avertit le Better Business Bureau (BBB), organisation américaine à but non lucratif qui se charge d'améliorer la confiance des consommateurs dans les pratiques commerciales.

«Des escrocs créent de faux numéros de service à la clientèle et les font passer au sommet des résultats des moteurs de recherche, souvent en achetant des publicités. Quand Siri, Alexa, ou un autre appareil fait une recherche vocale, l'algorithme peut accidentellement sélectionner un faux numéro», explique l'organisation.

Faux numéros

Une récente victime a ainsi raconté à BBB avoir effectué une recherche vocale pour contacter par téléphone le service client d'une compagnie aérienne. Elle souhaitait modifier son siège sur son prochain vol. La femme est tombée sur un escroc usurpant l'identité de la société. Il a tenté de lui faire payer 400 dollars en cartes cadeau prépayées en lui faisant miroiter une promotion spéciale de l'entreprise. Une autre personne a utilisé l'assistant Siri pour contacter ce qu'elle pensait être le service client de la marque de son imprimante. L'homme est tombé sur une arnaque.

Pour éviter de se faire piéger, l'association recommande de chercher soi-même le numéro de téléphone et de privilégier le site officiel de la société que l'on souhaite contacter plutôt que de se fier à de fausses annonces. Elle préconise aussi de ne pas faire de transactions en ligne par virement ou par carte de crédit prépayée, mais avec une carte de crédit, les paiements pouvant être plus facilement contestés en cas de fraude.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.