Réseaux sociaux

14 octobre 2021 07:34; Act: 14.10.2021 09:26 Print

Harcèlement en ligne: Facebook renforce ses règles

Critiqué, le réseau social américain fait tout depuis plusieurs mois pour convaincre les autorités et l’opinion publique de son rôle positif dans la société.

storybild

Le réseau est fréquenté au quotidien par près de 3 milliards de personnes dans le monde. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook a annoncé mercredi, un renforcement de ses règles contre le harcèlement en ligne, alors que le géant des réseaux sociaux bataille pour convaincre les autorités et l’opinion publique de son rôle positif dans la société. «Nous ne permettons pas le harcèlement sur notre plateforme et quand cela se produit, nous agissons», a assuré Antigone Davis, directrice de la sûreté pour le groupe, dans un communiqué.

La firme californienne, déjà très critiquée par de nombreuses autorités et ONG, a vu sa réputation de nouveau ternie par les révélations d’une lanceuse d’alerte, une ancienne ingénieure qui a fait fuiter des documents à la presse et a été auditionnée par une commission parlementaire américaine. Selon Frances Haugen, Facebook et ses applications, dont Instagram, font passer «les profits avant la sécurité» des utilisateurs.

L’entreprise compte désormais s’attaquer aux «efforts coordonnés de harcèlement de masse ciblant des individus particulièrement vulnérables dans le monde réel, comme les victimes de tragédies violentes ou des dissidents politiques – même si les contenus en soi n’enfreignent pas notre règlement». Le réseau social pourra aussi retirer des messages privés ou des commentaires, en fonction du contexte et d’informations additionnelles.

Mieux protéger les personnalités publiques

Facebook veut par ailleurs mieux protéger les personnalités publiques (politiques, célébrités…), en ajoutant une nouvelle catégorie à la liste des interdictions, qui tournent principalement autour de la sexualisation de ces personnes. «Nous retirerons les commentaires sexualisant qui relèvent du harcèlement», sur la base du contexte fourni par les individus, a indiqué Antigone Davis.

La plateforme a aussi ajouté aux personnalités publiques les journalistes et défenseurs des droits humains devenus célèbres de par leur travail. Ils seront désormais «protégés des contenus blessants, par exemple les messages qui les classent en fonction de leur apparence physique», a précisé Antigone Davis. Elle avait elle-même répondu aux questions des élus américains lors d’une audition dans la foulée des révélations de Frances Haugen.

La lanceuse d’alerte a notamment montré que Facebook avait conscience des dangers que pose son application Instagram pour la santé mentale et physique des adolescentes, surexposées au mythe du corps féminin idéal.

Et elle n’a pas fini d’appeler à réguler le réseau fréquenté au quotidien par près de trois milliards de personnes dans le monde: les parlementaires européens l’ont invitée à une audition et elle doit aussi s’entretenir avec le conseil de surveillance de Facebook, une instance indépendante du groupe chargée d’évaluer ses politiques de modération des contenus.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JP L le 14.10.2021 16:36 Report dénoncer ce commentaire

    …mais restreint l'accès par ses employés à ces règles pour éviter qu'ils ne les rendent publiques! Zuckerberg est le pire hypocrite actuellement vivant… Même Boris Johnson paraît presqu'honnête face à lui.

  • PC le 14.10.2021 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut plus rien vendre sur Facebook-Marketplace sans tomber sur des arnaqueurs ou des escrocs qui usurpent les identités des autres.

  • Billy le 14.10.2021 18:16 Report dénoncer ce commentaire

    "son rôle positif dans la société", la grosse blague. Les gens sont devenus c*ns et déprimés depuis que Facebook existe... Il faut stopper cette plateforme et revenir à la vie d'avant les réseaux sociaux.

Les derniers commentaires

  • Chris.lu le 14.10.2021 22:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chris.lu On parle de protéger les personnalités publiques sur FB ….. si je reçois des invitations sur FB 50% des hommes dont des comptes fakes…. Ils habitent dans un pays, travaillent dans un pays africain ou asiatique et puis ils rentrent dans qq mois et ont besoin d’argent… ce sont des personnes arrogantes et veulent ainsi demander de l’argent aux femmes… ou bien on retrouve la même tête et différents noms….j’informe FB mais sans réaction… que font-ils pour la sécurité des femmes??? RIEN

  • Billy le 14.10.2021 18:16 Report dénoncer ce commentaire

    "son rôle positif dans la société", la grosse blague. Les gens sont devenus c*ns et déprimés depuis que Facebook existe... Il faut stopper cette plateforme et revenir à la vie d'avant les réseaux sociaux.

  • mum le 14.10.2021 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis désolée mais j ai bien du mal à trouver quelque chose de positif

  • JP L le 14.10.2021 16:36 Report dénoncer ce commentaire

    …mais restreint l'accès par ses employés à ces règles pour éviter qu'ils ne les rendent publiques! Zuckerberg est le pire hypocrite actuellement vivant… Même Boris Johnson paraît presqu'honnête face à lui.

  • PC le 14.10.2021 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut plus rien vendre sur Facebook-Marketplace sans tomber sur des arnaqueurs ou des escrocs qui usurpent les identités des autres.