Jeu vidéo

09 avril 2019 22:29; Act: 10.04.2019 12:21 Print

Il bat un record sur «Doom» qui datait de 1998

En passant sous la barre des 9 secondes, un joueur a pulvérisé un record de vitesse au célèbre jeu de tir «Doom» qui datait de septembre 1998.

Sur ce sujet
Une faute?

Une douzaine d'adeptes de speedrun, pratique qui consiste à terminer un niveau ou un jeu vidéo le plus vite possible, l'avaient égalé, mais jamais battu jusqu'ici. Et pour cause, datant du 28 septembre 1998, le record de vitesse en mode Ultra Violence dans le premier niveau Hangar du jeu de tir «Doom» était jugé imbattable. Il était détenu par le joueur Panter, jusqu'à il y a encore quelques jours.

Mais en passant sous la barre des 9 secondes, le speedrunner 4shockblast lui a subtilisé la première place du classement qu'il occupait depuis plus de 20 ans, rapporte le site Kotaku. Il a fallu très exactement 8,97 secondes (arrondies automatiquement à 8 secondes par le jeu «DOOM», contre 9 secondes pour l'ancien record) pour terminer ce niveau du jeu culte édité par id Software en 1993.

Dans une vidéo d'analyse (ci-dessus) qui retrace l'historique de ce record, le youtubeur Karl Jobst explique que le nouveau détenteur du record a effectué 50 000 tentatives pendant une année pour atteindre son but. La réussite dépend de plusieurs facteurs, comme l'accélération et la trajectoire parfaites, dont certains ne dépendent pas du joueur, notamment la chance que les monstres se trouvent aux bons endroits dans les salles à traverser, ou encore la vitesse qui augmente lorsque les ennemis touchent le personnage au bon endroit et dans la bonne direction.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.