Aux États-Unis

18 juillet 2019 11:11; Act: 18.07.2019 12:10 Print

«Il faut effacer FaceApp immédiatement»

La populaire application russe de vieillissement de photos est de plus en plus critiquée aux États-Unis. Les utilisateurs doivent donner un accès complet à leurs données.

Sur ce sujet
Une faute?

L'application FaceApp, qui permet de transformer son visage en quelques clics et est devenue récemment très populaire sur les réseaux sociaux, a fait l'objet mercredi de plusieurs mises en garde aux États-Unis, un sénateur démocrate appelant même à une enquête de la police sur la société basée à Saint-Pétersbourg (Russie) qui l'a créée. «Le FBI et la FTC (NDLR: l'entité qui protège les consommateurs aux États-Unis) doivent immédiatement évaluer les risques pour la sûreté nationale et la vie privée, car des millions d'Américains ont utilisé (FaceApp)», affirme le sénateur Chuck Schumer, sur Twitter.

Or, l'application «est la propriété d'une société basée en Russie et les utilisateurs doivent fournir un accès complet et irrévocable à leurs photos et à leurs données personnelles», ajoute-t-il. Dans la lettre qu'il a adressée au FBI et à la FTC, le responsable politique estime que «la localisation de FaceApp en Russie soulève des questions sur comment et quand la société fournit les données de citoyens américains à des parties tierces, y compris éventuellement à des gouvernements étrangers».

Méfiance envers la Russie

Il n'est pas le seul à s'inquiéter. Selon le Washington Post, le comité qui chapeaute le Parti démocrate aux États-Unis a envoyé un avertissement à toutes les équipes de campagne des candidats à la primaire démocrate pour l'élection présidentielle de 2020 et a appelé tous leurs membres à «effacer l'application immédiatement». FaceApp, développée par l’éditeur russe Wireless Lab et qui existe depuis 2017, propose de télécharger une photo de l'utilisateur et de la modifier à l'aide de filtres, pour ajouter un sourire, se faire vieillir ou rajeunir, modifier son teint.

Elle a soudainement connu un regain de popularité alors que les images de célébrités et d'inconnus avec rides et cheveux blancs se répandaient a toute vitesse sur Internet. FaceApp est actuellement l'application gratuite la plus téléchargée sur Google Play, ou elle a séduit plus de 100 millions d'utilisateurs. Les responsables démocrates, dont certains ont été la cible de hackers russes pendant la campagne pour l'élection présidentielle de 2016, sont particulièrement sensibles a toute surveillance possible de la part de Moscou.

Le patron de la société russe, Iaroslav Gontcharov, a pour sa part assuré dans une interview au Washington Post que Wireless App n'utilisait pas les photos pour d'autres utilisations que l'application et que la plupart des photos étaient détruites de ses serveurs dans les 48 heures après leur téléchargement. Il a aussi affirmé que si la société était bien basée en Russie, les données des utilisateurs n'y étaient pas transférées.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MoiPresident le 18.07.2019 11:59 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ? parceque c'est russe ? et Facebook , et whatsapp, messenger, snap...etc.... ces applications sont propres peut-etre ? ... Toutes les applications sont pareilles, faut pas exagerer.

  • Djéé le 18.07.2019 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    Quand c'est leur application américaine qui utilisent ou vendent nos données il n'y a aucun problème mais lorsque c'est russe ou chinois ils crient au scandale

  • Tatjana le 18.07.2019 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Énormément de gens pensent que la Russie est le mal absolu, qu'elle veut détruire les USA, l'UE et l'OTAN mais ces gens se trompent car la Russie est notre amie !!!

Les derniers commentaires

  • Sébastien le 19.07.2019 20:58 Report dénoncer ce commentaire

    Bof - perso ,Je ne rentre pas ces Applications . Logique Je n'utilise pas de GSM ( moderne ). Le progrès tue l'Homme . Pour vivre heureux vivons caché.

  • Sarkast-opgepasst! le 19.07.2019 00:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Où est-ce que ce chauvinisme primitif va-t-il s'arrêter ? Cela me rappelle le McCarty-isme des années 50. La chasse aux communistes... Pendant la guerre froide, les russes étaient le mal absolu parce que communistes. Aujourd'hui ils ne sont plus communistes mais quand-même le mal absolu. Pourquoi les russes nous dérangent tellement ? La vérité est que tout ceux qui ne se conforment pas à notre vision des choses, nous dérangent et on les fait sentir que c'est nous, les chefs. C'est un comportement pubertaire, nous nous rabaissons nous-même avec un tel comportement. Et nous nous disons libéraux ? Quelle hybris.

  • Abalus le 18.07.2019 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis pas russe mais j’aime la mère Russie et comme partout et les apps j’utilise pas alors que ce soit rusée ou autre tous font la même chose surtout les states

  • menfin le 18.07.2019 18:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    exact... tant que l Europe ne s allie pas aux russes, elle reste le vassal des USA. On paye leur dette avec nos impots...

  • JeanMert le 18.07.2019 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    Quelque soit le pays Russie, USA, Chine, etc ..( car les serveurs de l'appli ne sont pas en Russie mais chez Amazon) , il suffit de se poser UNE seule question : En terme de vie privée, est ce que je suis prêt à donner ma photo et mes données personnelles en échange de l'utilisation de ce service.