Réseaux sociaux

17 novembre 2018 22:26; Act: 17.11.2018 22:29 Print

Instagram aide à être moins accro à son app

Le service de partage d'images a introduit une nouvelle fonctionnalité qui permet de connaître le temps passé quotidiennement sur l'app.

storybild

instagram a été racheté en 2012 par Facebook. (photo: Sascha Steinbach)

Sur ce sujet
Une faute?

Les personnes qui ne peuvent pas disposer des fonctionnalités «Temps d'écran» intégrée à iOS 12 ou «Digital Wellbeing» (Bien-être numérique) sur Android 9, qui sont censées aider à lutter contre l'addiction au smartphone, peuvent néanmoins connaître le temps qu'elles passent à utiliser l'app Instagram. Le service, propriété de Facebook, a introduit un nouvel outil accessible depuis l'onglet Profil.

Dans le menu burger (trois lignes empilées dans le coin supérieur droit), une nouvelle catégorie baptisée «Votre activité» a fait son apparition. Elle affiche le temps moyen passé par jour sur l'app durant une semaine. Les utilisateurs souhaitant réduire leur addiction au réseau social peuvent par ailleurs configurer une durée d'utilisation quotidienne maximum et obtenir un rappel lorsqu'elle a été atteinte. Il est également possible de paramétrer avec précision le type de notifications qu'ils veulent ou non recevoir. Au total, il en existe 19 différentes (mentions J'aime, commentaires, mentions J'aime sur les commentaires, nouveaux abonnées, photos de vous, vidéos en direct, Instagram Direct, etc.). L'app Facebook devrait aussi bientôt proposer une fonctionnalité similaire baptisée «Votre temps sur Facebook».

Gare au mal-être

La firme internet a été contrainte de réagir alors que la corrélation entre mal-être et fréquentation abusive de Facebook, Instagram et autre Snapchat vient d'être mise en évidence dans une étude de l'Université de Pennsylvanie. «Utiliser moins de réseaux sociaux que d'habitude entraîne une diminution significative de la dépression et de la solitude», a résumé la chercheuse Melissa Hunt à «Science Daily».

Sans surprise, les effets néfastes se sont révélés notoirement plus prononcés chez les personnes qui étaient plus déprimées au début de l'étude. «Des travaux montrent qu'il y a énormément de comparaisons sociales. Quand on regarde la vie des autres, en particulier sur Instagram, il est facile de conclure que la vie des autres est plus cool ou mieux que la vôtre», analyse Melissa Hunt. Son étude n'a par contre pas déterminé la durée quotidienne optimale pour une saine utilisation des réseaux sociaux.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.